La guerre des postes aura-t-elle lieu ?

Jeune médecin frais émoulu, paré à l’exercice, thèse en poche, clinicat terminé, voici l’heure de poser ses valises… Reste qu’il faut savoir o`u aller !

On l’a vu : le nombre de médecins augmente (lire « Pénurie médicale, on nous aurait menti ? »). Pour la plupart des spécialités hors médecine générale, il pourrait bien y avoir de la bousculade !

Par ailleurs, ces augmentations déjà hétérogènes selon les spécialités le sont aussi sur le plan géographique. Les régions du sud, du littoral et de la montagne sont évidemment les plus attractives, avec, certes, des disparités en leur sein.

Les départements les plus « sexy » sont donc pris d’assaut. La conséquence est implacable : moins de postes disponibles dans ces territoires de santé !

Certains départements peuvent déjà faire l’objet d’une compétition effrénée (Provence-Alpes-Côte d'Azur, Île-de-France…) et les densités médicales y atteignent des records, parfois bien plus que ne le justifient le vieillissement et la hausse des besoins de santé du bassin de population concerné.

On peut donc parier dès aujourd’hui, qu’à l’instant où l’on écrit, ou peut-être juste demain, les départements pourtant les moins « séduisants » proposent déjà les postes aux conditions les plus avantageuses.

Oui, la guerre des postes et des cabinets commence.

Source: 

Carte : Atlas de la démographie médicale en France, CNOM, 2013.

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.