Jonhson & Johnson : Une erreur humaine… et pouf, 15 millions de doses gâchées !

Au États-Unis, 15 millions de doses du vaccin Johnson & Jonhson manquent à l’appel ! Disparues comme par magie ? Non, à cause d’une erreur humaine ! À Baltimore, un sous-traitant du fabriquant a confondu des ingrédients nécessaires à la confection du vaccin. Bilan ? Un immense gâchis !

Micmac sur la chaîne de production des vaccins. D’après le New York Times, une erreur humaine survenue dans une usine américaine située à Baltimore a provoqué la perte malheureuse de 15 millions de doses. « La confusion a retardé les expéditions futures de doses de Johnson & Johnson aux États-Unis », rapporte le quotidien américain.

Mise en situation. Nous sommes il y a plusieurs semaines. Dans cette immense usine gérée par Emergent BioSolutions, le sérum du laboratoire américain doit être fabriqué. Un mission accompagnée d’un brin de confusion, puisque les employés de la chaîne de production ont confondus les ingrédients nécessaires à sa confection ! Un savant mélange… qui aboutit à un un immense gâchis !

Joint par l’AFP, Johnson & Jonhson n’a pas confirmé les quantités. Pour autant, le laboratoire américain a indiqué avoir « identifié un lot de substance médicamenteuse n’atteignant pas les standards de qualité chez Emergent BioSolutions, un site n’étant pas encore autorisé à fabriquer de substance médicamenteuse pour notre vaccin contre le Covid-19 ».

De leur côté, les autorités américaines se seraient mises en branle. Selon le New York Times, la Food and Drugs Administration aurait lancé une enquête sur ce véritable couac. Et des « experts supplémentaires » auraient également été dépêchés pour superviser les opérations, assure l’entreprise.

Dans l’immédiat pourtant, la panique n’est pas à l’ordre du jour. Et pour cause, les doses actuellement administrées aux États-Unis proviennent, en effet, d’une usine aux Pays-Bas. Selon Johnson & Jonhson, le lot problématique n’a d’ailleurs « jamais été acheminé jusqu’aux étapes de remplissages et de finition de notre processus de fabrication ». Une magistrale bourde qui va tout de même aboutir à de futurs retards de livraison, puisque les régulateurs ont été contraints de retarder l’autorisation des lignes de production de l’usine.

Cette mauvaise nouvelle survient à un tournant de la campagne vaccinale américaine. Autorisé fin février dans le pays, le vaccin Johnson & Jonhson, administrable en une dose, est censé donner un sérieux coup d’accélérateur à la campagne vaccinale américaine.  Et 15 millions de doses en moins, c’est 15 millions de personnes qui devront patienter un peu plus longtemps dans la file vaccinale !

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Presse auscultée – Ce lundi 12 avril, l’Etablissement Français du Sang Grand Est a organisé une collecte dans un décor particulier. Celui du Musée d’...

Il ne fait aucun doute que les confinements ont des conséquences sur le bien-être et la santé mentale des populations. Mais comprenons-nous bien le...

70 % des maladies infectieuses émergeantes proviendraient de nos amis les bêtes sauvages. En conséquence, l’OMS exige la suspension de la vente de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.