Et si vous quittiez tout pour vous confiner dans l'espace ?

Vous en avez marre d'être confiné.e sur terre ? Faites-le dans l'espace! L'agence spatiale européenne recrute ! 

On ne va pas se mentir, depuis un an, tout ce qui se passe sur cette planète est source de mauvaises nouvelles. Marre des confinements à répétition ? Pourquoi ne pas tenter de le faire dans un vaisseau spatial ? L'agence spatiale européenne (ESA) recrute. Pour les candidats, quelques critères tout de même :

  • Être titulaire d'un master dans un domaine scientifique ou un diplôme de médecine (jusqu'ici tout va bien pour votre nouvelle carrière) ;
  • Avoir moins de 50 ans ;
  • Et au moins 3 ans d'expérience professionnelle. 

D'autres conditions, un peu plus étonnantes : parler un anglais parfait, être bon nageur.se, maîtriser une 3ème langue (le russe de préférence), avoir le sens du travail d'équipe et être titulaire du permis de conduire (pour être mobile à terre, pas pour faire du quad sur la lune). 

Vu la longueur des procédures, la motivation semble également être un prérequis de taille. Avant d'enfiler la combi de Thomas Pesquet, six séries d'examens, chacune éliminatoire. Une sélection sur an : d'abord un premier tri des candidatures, ensuite des tests cognitifs, techniques et de personnalité.

Pour ceux qui sont toujours en course, des évaluations psychométriques, puis de nouveaux tests médicaux. Au bout du tunnel, deux séries d’entretiens. Le dernier se fait avec le directeur de l’ESA, Joseph Aschbacher.

Les nouvelles recrues commenceront dans un premier temps par voler vers la Station spatiale internationale (ISS) puis plus tard aux futures missions lunaires. Un corps de réserve va être constitué, dans le cas où des missions plus courtes se présenteraient. 

Autre nouveauté, l’ESA propose une procédure parallèle de recrutement d’astronautes en situation de handicap physique touchant les membres inférieurs ou ayant une très petite taille. Une étude de faisabilité sur l'accès des vols spatiaux aux parastronautes seront menée. 

Si vous êtes tenté.e par ce grand saut vers l'infini et au delà, vous avez jusqu'au 28 mai pour déposer un dossier en ligne. La procédure de sélection s'achèvera en octobre 2022 et 4 à 6 futurs astronautes seront sélectionnés. Pour en savoir plus sur le recrutement, c'est ici.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Presse auscultée – Ce lundi 12 avril, l’Etablissement Français du Sang Grand Est a organisé une collecte dans un décor particulier. Celui du Musée d’...

Il ne fait aucun doute que les confinements ont des conséquences sur le bien-être et la santé mentale des populations. Mais comprenons-nous bien le...

70 % des maladies infectieuses émergeantes proviendraient de nos amis les bêtes sauvages. En conséquence, l’OMS exige la suspension de la vente de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.