Episode 2 : Greffée aux Etats-Unis, une patiente demande le remboursement des soins à la France, réponse en janvier

La justice française a renvoyé au 5 janvier 2023 un procès lié au système d'assurance maladie français, à laquelle une femme greffée des deux mains aux Etats-Unis en 2016 réclame le remboursement d'une facture de plus d'un million de dollars.

En première instance en juillet 2021, le tribunal judiciaire de Paris avait annulé le refus de prise en charge et condamné l'assurance maladie à payer les deux tiers de la somme. Mais cette dernière a fait appel.

L'avocate de la jeune femme a demandé un report pour lui permettre de répondre aux conclusions de l'avocat de l'assurance maladie envoyées trop tardivement selon elle.

La plaignante, Laura Nataf, avait été amputée des quatre membres en 2007 à l'âge de 19 ans après un choc septique. Inscrite sur la liste des patients en attente de greffe en 2013, puis radiée, elle avait décidé de se faire opérer aux Etats-Unis sur proposition de son chirurgien.

En février 2016, l'assurance maladie avait envoyé un refus de prise en charge, mais la jeune femme s'était fait malgré tout opérer à l'hôpital Penn Medicine de Philadephie, qui lui avait ensuite adressé une facture de 1,13 million de dollars.

"L'allogreffe bilatérale de mains et d'avant-bras, qui lui aurait permis d'obtenir les soins nécessaires en France et l'assurance d'une prise en charge"

De son côté, la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) a assuré à l'AFP que son médecin-chef avait "dirigé Mme Nataf vers un programme expérimental ouvert aux Hospices civils de Lyon (est de la France) portant sur l'allogreffe bilatérale de mains et d'avant-bras, qui lui aurait permis d'obtenir les soins nécessaires en France et l'assurance d'une prise en charge".

Mais selon son avocate, Valérie Sellam Benisty, il est "complètement faux" de dire que "Laura aurait pu être opérée dans les mêmes conditions en France", ayant été radiée de la liste d'attente.

En 2017, suite notamment au cas de Laura Nataf, la France a entrepris de mieux définir le cadre juridique et financier de ce type de greffes.

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Après avoir passé "la nuit à transpirer" et fait la queue pour se doucher, Zackaria, jeune homme sans domicile fixe de 27 ans, a fui la canicule en...

Le niveau du nouveau protocole sanitaire applicable à la rentrée aux établissements scolaires sera décidé "dix jours avant la rentrée pour tout ou...

Depuis 20 ans, les accidents du travail ont baissé chez les hommes mais connaissent une progression inquiétante chez les femmes, qui représentent...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.