Dr Ahmadreza Djalali, expert en médecine des catastrophes, dans le couloir de la mort en Iran depuis 8 ans, entame une grève de la faim

Article Article

L'universitaire irano-suédois Ahmadreza Djalali, dans le couloir de la mort en Iran depuis huit ans, va entamer mercredi une nouvelle grève de la faim, a appris l'AFP auprès de son épouse.

Dr Ahmadreza Djalali, expert en médecine des catastrophes, dans le couloir de la mort en Iran depuis 8 ans, entame une grève de la faim

© Mijdourney x What's up Doc 

"La seule manière de faire entendre ma voix dans le monde est d'entamer une grève de la faim" à partir du 26 juin, estime-t-il, selon son épouse Vida Mehrannia.

Le 15 juin, les Suédois Johan Floderus, un diplomate de l'UE détenu en Iran depuis avril 2022, et Saeed Azizi, arrêté en novembre 2023, ont été libérés par Téhéran en échange de Hamid Noury, 63 ans, ancien haut responsable de l'administration pénitentiaire iranienne qui purgeait une peine de prison à perpétuité en Suède.

Mais Ahmadreza Djalali, condamné à mort en Iran en 2017 pour "espionnage" au profit d'Israël et menacé d'exécution, n'a pas été inclus dans cet échange.

Dans un message audio envoyé à l'AFP le 19 juin, l'universitaire a demandé des comptes au Premier ministre suédois Ulf Kristersson, l'accusant de l'avoir "laissé ici (en Iran) sans défense".

"En tant que médecin, Ahmadreza ne sait que trop bien que son état physique fragile rende une grève de la faim potentiellement fatale, mais il ne voit pas d'autre option. Il souffre d'arythmie cardiaque, de bradycardie, d'hypotension, de gastrite chronique, d'anémie et d'une perte de poids extrême à la suite de ses deux précédentes grèves de la faim", a ajouté Vida Mehrannia dans un communiqué transmis à l'AFP mardi.

Médecin expert des catastrophes reconnu, les travaux universitaires de Ahmadreza Djalali se sont concentrés sur des questions de médecine d'urgence dans divers contextes, notamment en Italie, au Danemark, en Suède et en Iran. Ses recherches ont été citées plus de 700 fois. Il a joué un rôle essentiel dans la création du Centre de recherche sur les urgences et les catastrophes (CRIMEDIM) de l'Université du Piémont Oriental en Italie et a contribué à des études importantes sur le niveau de préparation des hôpitaux aux catastrophes, guerre, tremblements de terre...

Le sacrifice d’un médecin pour deux personnes libérées selon le premier ministre

"Ce médecin, mari aimant et père de deux enfants, souhaite retrouver sa famille. Il veut à nouveau servir la société en tant que médecin dévoué. Il veut être à nouveau reconnu et traité comme un être humain. Ahmadreza implore aujourd'hui le monde entier de l'aider. Il veut que cette brutalité sans fin cesse".

Le gouvernement suédois assure de son côté avoir tout fait pour obtenir sa libération, sans succès, car Téhéran refuse de discuter son cas, ne reconnaissant pas sa nationalité suédoise.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/un-medecin-egyptien-entame-une-greve-de-la-faim-apres-plus-de-3-ans-demprisonnement-sans

"Notre choix se jouait entre : permettre Johan et Saeed de rentrer, ou tout laisser tomber. C'est la brutale vérité, mais j'ai un grand respect pour la déception" de l'épouse de Ahmadreza Djalali, a réagi auprès de la chaîne SVT le Premier ministre suédois.

Vida Mehrannia doit s'entretenir mardi prochain avec le ministre suédois des Affaires étrangères. Joint par l'AFP, le ministère n'a pas immédiatement réagi.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers