Buzyn va raquer pour payer leurs heures sup' aux internes !

Article Article

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a promis de payer aux internes, les heures supplémentaires qu'ils effectueraient,  au-delà des 48 heures hebdomadaires. Une mesure promise en 2016 par Marisol Touraine, son prédécesseur au ministère de la Santé. 

Buzyn va raquer pour payer leurs heures sup' aux internes !

C'était la bonne nouvelle de l'assemblée générale de rentrée de l'Isni (intersyndicale nationale des internes) ce dimanche 15 septembre. Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a renvoyé au bureau de l'Isni, un message vidéo, qui faisait suite à la publication du sondage de quelque 8000 internes quant à leur temps de travail.

Dans cette vidéo, nous a confirmé au téléphone Antoine Reydellet, président de l'Isni, Agnès Buzyn a promis de rémunérer, par plage de demi-journée de 65 euros bruts, le temps de travail additionnel (TTA), au-delà des 48 heures supplémentaires. "C'était en fait une promesse de Marisol Touraine, en 2016, qui n'a pas eu le temps de la mettre en place. Mon prédécesseur, Olivier Le Pennetier, a été tout entier accaparé par la réforme du troisième cycle des études médicales. Le paiement des TTA est une revendication historique de l'Isni et je m'étais fait un point d'honneur, au tout début de mon mandat, de l'instaurer",  explique Antoine Reydellet. "Pour faire en sorte de comptabiliser ces TTA, nous espérons que les internes vont se mobiliser pour que les tableaux de service soient tenus. Nous comptons aussi que les sanctions seront durcies contre les établissements qui ne mettent pas en place de tableaux de service. La ministre a évoqué un retrait des agréments de stage", ajoute le président de l'Isni. Agnès Buzyn a par ailleurs promis qu'un rapport annuel sur le temps de travail additionnel des internes devrait être publié par la commission médicale d'établissement.  Ces TTA seront par ailleurs strictement encadrés. "Ils devraient se limiter à certains services, et à un certain nombre de demandes-journées par mois".

Sur le mode du volontariat

Marisol Touraine avait prévu que ces TTA se feraient sur le mode du volontariat. Les TTA devaient être limités à 5 demi-journées en moyenne par mois.  
Agnès Buzyn avait d'autres annonces pour l'Isni. Elle a notamment promis de signer un texte sur les stages en  zone sous-dense. Dans la loi de transformation de notre système de santé, le dernier semestre des étudiants en médecine générale doit être effectué dans une zone sous-dense. La loi ouvrait la possibilité d'étendre cette mesure à d'autres spécialités.
Agnès Buzyn a promis à l'Isni de ne pas étendre cette mesure, sans que l'Isni ne statue sur ces changements. "Nous sommes également préoccupés par le repos de sécurité : selon notre enquête un tiers des internes ne prend pas ses repos de sécurité. Il faut leur rappeler que s'ils font une erreur le lendemain d'une garde, ils sont responsables de cette erreur, ils ne sont pas couverts par l'établissement de santé"

Internes sceptiques

Avertis de cette annonce, au sujet de la rémunération des TTA, les internes ont semblé un peu sceptiques, tel qu'on peut les lire sur la page Facebook de l'Isni


Extraits : "Ouah quelle avancée sociale !!! Sarkozy proposait déjà ce genre de mesure il y a 12 ans et on criait à la suppression du temps de travail réglementaire... Et là il faudrait qu'on la remercie pour juste payer des heures travaillées au-delà du temps de travail réglementaire ? NON MAIS JE R.E.V.E !!" Ou encore : "2016, Touraine annonce l'ouverture du TTA devant les internes réunis en assemblée générale... comme un air de déjà vu..." Enfin : "éviter que les internes ne s'interessent à la grève des urgences, et celle au sujet de la réforme des retraites !". Voilà, quoi...

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers