A bas la Qualité avec un grand Q !

Dominique Dupagne en croisade contre la démarche qualité

Dominique Dupagne, généraliste parisien bien connu des internautes, vient de publier son dernier livre. Avec son art coutumier de la provocation, il l’a intitulé Qualité mon Q. What’s up Doc l’a lu, et a aimé.

 

Certains médecins ne vivent que de médecine et d’eau fraîche. Ce n’est pas le cas de Dominique Dupagne. Généraliste parisien, twittos influent, pionnier de l’internet médical, pourfendeur des conflits d’intérêts et des politiques de santé, ce personnage multiforme aime aussi à manier la plume.  Il vient de publier Qualité mon Q, pamphlet acide contre une démarche qualité qu’il qualifie de « véritable cancer social. »

Je ne vois pas l’intérêt d’un éditeur

Comme Dominique Dupagne ne fait jamais rien comme tout le monde, son livre est auto-édité. « Franchement, je ne vois pas l’intérêt d’un éditeur », confiait-il il y a quelques mois à What’s up Doc.

Un poil fanfaron, Dominique Dupagne ? Certes. Mais alors que certains livres qui se passent du secours d’une maison d’édition ne valent guère plus que le papier sur lequel ils sont imprimés, ce n’est pas le cas du sien.

La Qualité avec un grand Q, un outil de pouvoir

Entre charges dévastatrices et humour corrosif, l’auteur détruit une vision de la qualité qui n’est d’après lui qu’un instrument entre les mains des puissants. « Pour ceux qui sont en quête de pouvoir et de domination, la Qualité est l’outil parfait », écrit-il. L’incarnation de la démarche qualité selon Dominique Dupagne, c’est le management intermédiaire qui dépossède les travailleurs de leur autonomie et de leur capacité de réflexion.

Et par « travailleur », il ne faut pas ententre « les médecins », ou « les artisans », ou « les ouvriers ». L’auteur ne tire pas uniquement ses exemples de sa pratique médicale, et c’est l’une des forces de son ouvrage. Mais de la vaccination contre la grippe A/H1N1 à la Rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp), cela n’empêche pas les autorités sanitaires d’en prendre pour leur grade.

Entre poujadisme et humour

On pourra accuser Dominique Dupagne de se laisser parfois aller au poujadisme, ou du moins à la critique indiscriminée des puissants. Mais il le fait avec une forme d’humour qui donne envie de lui pardonner. Nous ne résistons pas à la tentation de vous citer un passage.

« Lorsqu’un gestionnaire sanitaire est atteint d’une maladie grave, la logique voudrait qu’il consulte les nombreux indicateurs dont il dispose pour choisir le service hospitalier ou le médecin qui va le prendre en charge. Dans la réalité, ce chantre de la Qualité qui ne jure en public que par les chiffres téléphone à quelques médecins pour leur demander leur avis et fait son choix à partir du faisceau d’informations subjectives recueillies. »

Faire rire avec une procédure de vaccination

Même quand il cite in extenso la procédure « MELIVAC vaccination à domicile V2 9/12/09 », extraite du projet de procédure qualité pour la vaccination à domicile contre la grippe A/H1N1, Dominique Dupagne parvient à être drôle.

Moralité : ce livre ne vous fera peut-être pas renoncer à votre Rosp, mais il vous arrachera au moins quelques sourires.

 

Qualité mon Q, BoD, 7,5 €, 122 p.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ce sont les premiers jours d'internat de Lucile Lapierre en psychiatrie dans l’unité des patients difficiles. Au secours ! Largement inspirée de son...
Féminisme et médecine. Regard sur l’ouvrage d’Ivan Jablonka : « Des hommes justes ».

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.