Art & Care, Art et Santé à la fête

Comment l’Art imagine la santé de demain?

Le 2 Avril s’est tenu au Palais de Tokyo la remise des prix du concours « Art & Care », pour lequel une centaine d’artistes ont proposé une œuvre inspirée par la santé, à l’initiative de Artsper, start-up du monde de l’art et la Fondation Philips, mécène d’innovations pour la santé et le bien-être.

 

Art et Santé, hors de prix

Les 34 œuvres sélectionnées étaient exposées lors de la remise des prix. Le jury comprenait des personnalités du monde de l’art et de la médecine, et était présidé par Dr Georges Rodesch, chef du service de Neuroradiologie de l’Hôpital Foch, Suresnes, et Olivier Widmaier Picasso. Ce dernier nous confie au passage avoir été ravi par le surplus d’émotion que les médecins ont apporté au sein du jury.

 

«Mandala humain» d’images d’IRM kaléidoscopées, myocarde psychédélique, réflexion sur notre rapport consumériste aux médicaments, la sélection était riche et éclectique, mais esprit  concours oblige, il fallait bien en primer trois.

 

« Le Sang de l’œil »

Amélie Scotta est lauréate avec son œuvre « Le Sang de l’œil », inspirée des images d’angiographie de fond d’œil. Ici, point d’AMIR ni de chapelet de veines boudinées, mais une technique, la « carte à gratter », qui nous révèle la face poétique et graphique du « FO ».

Première réaction de l’artiste en aftershow « Je trouvais ces images belles et intrigantes. On y retrouve la notion de l’infiniment petit à l’infiniment grand, chère à mon travail. D’autre part, je trouve qu’il y a quelque chose de poétique dans la manière dont on se soigne : l’art y a toujours sa place!».

 

La remise des prix s’est clôturée par une vente aux enchères, dont les bénéfices iront à la Croix-Rouge. Enfin, c’est le dernier souvenir embrumé qu’il nous en reste.

 

Photo: « Myocarde », 2014. Courtesy d'Erwann Tirilly.

Source: 

Jean-Victor Blanc

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.