Après une agression, les soignants observent leur droit de retrait à l’hôpital Robert Debré

Après une nouvelle agression ce samedi, l'équipe de nuit des urgences pédiatriques de l'hôpital Robert Debré (Paris) a observé son droit de retrait. 

Presse auscultée. Ce dimanche 6 septembre, l’équipe de nuit des urgences pédiatriques de l’hôpital Robert Debré (Paris) a observé son droit de retrait dans la nuit du dimanche 6 septembre. En cause : une agression de soignants par des parents d’enfants hospitalisés, dans la nuit de samedi. « D'après le récit des soignants, un père de famille, visiblement ivre, n'a pas supporté que son enfant ne soit pas soigné en priorité. Il a agressé verbalement et physiquement le personnel soignant, puis les agents de sécurité qui avaient été appelés en renfort », rapporte France info. Lire la suite ici. 

 

 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les grévistes ont faim
Défense de se serrer la main
Limitation ou arrêt des traitements

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.