APPA : la mutuelle basée sur la solidarité des pairs a fêté ses 40 ans

En 1980, des psychiatres hospitaliers ont imaginé un système de mutuelle associative. Le but, créer un fond d’intervention pour venir en aide à ses adhérents en cas de coup dur. Entretien avec Jean-Pierre Provoost, psychiatre et président de l’APPA.

« Tout est parti d’un syndicat de psychiatres des hôpitaux. Antérieurement à la réforme Debré en 58, les médecins des hôpitaux psychiatriques étaient fonctionnaires, quand ils ont eu le même statut que les autres, ils ne se sont pas rendus compte qu’ils n’avaient plus la couverture sociale et prévoyance des fonctionnaires », entame Jean-Pierre Provoost.

« Les psychiatres sont souvent les plus inquiets sur l’avenir », sourit le président de l’APPA. « 3 membres du bureau du syndicat ont été chargés d’examiner ce qu’on peut faire sur la prévoyance, la mutuelle ». Et c’est ainsi qu’en 1980, est née l’APPA, association loi de 1901.

D’abord créé pour les psychiatres hospitaliers, le contrat APPA s’ouvre en 83 aux autres spécialités, puis progressivement aux pharmaciens, aux PUPH, puis aux internes. Enfin, une extension du contrat a été faite pour les activités libérales des praticiens hospitaliers et les activités libérales simples. « Il comprend l’ensemble de la carrière depuis l’internat jusqu’au libéral », résume Jean-Pierre Provoost.

« L’association est basée sur des valeurs d’entraide et de soutien que les membres se doivent réciproquement », rappelle Jean-Pierre Provoost. Un fond d’intervention a été créé et son budget est de 75 000 euros par an. « Le fond d’intervention ordinaire, de 2011 à 2020, a permis d’étudier 404 demandes pour 598 193€ alloués en 10 ans. Un fonds « spécial COVID-19 » a également été mis en place en 2020 permettant de venir en aide à  28 adhérents pour 65 090€ versés », raconte Jean-Pierre Provoost. 

Lors de la crise Covid, un second fond d’intervention spécial de 75 000 euros également a été créé pour venir en aide aux professionnels de santé éprouvés par la situation sanitaire.

Egalement, un partenariat a été mis en place avec l’association SPS, qui donne accès à des consultations téléphoniques avec des psychologues, psychiatres, mais également met en place des programmes de formation et de prévention sur plusieurs thématiques. 

Qu’est-ce qui fait la particularité de l’APPA ? « On est tous praticiens hospitaliers ou PUPH, les membres du Conseil d’Administration et du Bureau sont tous bénévoles. On fait une veille sur les statuts, on réagit rapidement et on s’adapte aux modifications ce qui permet de proposer des contrats adaptés à chaque corps professionnel. Forte de 40 ans d’expérience et d’évolution, l’APPA se base sur une solidarité », conclut le président.

A l’occasion de son 40ème anniversaire, l’APPA a sorti un magazine en édition spéciale, pour le consulter, c’est ici

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

À la fin de l’année dernière, trois variants du coronavirus SARS-CoV-2 (le virus à l’origine de l’épidémie de Covid-19) se propageant rapidement ont...

Après vite ma dose, (é)vite l’arnaque. Deux jours après l’annonce de création du service de Guillaume Rozier, des usurpateurs ont racheté un nom de...

Rennes, Strasbourg, Montpellier, Rouen, Angers… Dans les villes françaises ce 11 mai, les personnels, éprouvés par la crise sanitaire, des services...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.