Welcome : deux établissements francais en piste pour accueillir des patients anglais

L’hospitalité à la mode du Pas-de-Calais

Les milliers de migrants fuyant la guerre et rêvant d’Angleterre ont une fois de plus projeté le Pas-de-Calais sur le devant de l’actualité. Mais le département septentrional s’apprête aussi à recevoir un autre type de voyageurs : le CH de Calais et la Fondation Hopale ont en effet répondu à un appel d’offre pour prendre en charge des patients anglais.

Le Clinical Commissionning Group (CCG, l’organisme qui chapeaute l’organisation des soins au niveau local au Royaume-Uni) du South Kent recherche en effet des établissements capables de fournir des soins à ses habitants dans divers domaines et notamment en chirurgie générale, en gynécologie, en chirurgie de la cataracte, en traitement de la douleur et en orthopédie. Son appel d’offre était ouvert à divers établissements anglais, mais par le tunnel, le Pas-de-Calais ne se trouve qu’à une heure du South Kent.

« Il sera possible pour les patients [du South Kent] qui ont besoin des traitements [faisant l’objet du contrat] de choisir de les recevoir en France, s’ils le souhaitent, après en avoir discuté avec leur médecin traitant », explique dans un communiqué Hazel Carpenter, le chef comptable du CCG du South Kent. « Le NHS [système de santé national anglais, ndlr] prendra ensuite en charge leur traitement médical, mais les patients devront payer eux-mêmes leur voyage et les autres frais qu’il entraînera ».

Polémiquer ou ne pas polémiquer, that is the question

L’affaire fait du bruit en Angleterre : « C’est l’aveu d’un échec », déclare le syndicat UNISON, cité par la BBC. Mais le CCG du South Kent reste convaincu que son choix est le bon. « Cela permettra de donner davantage de choix au patient », affirme-t-on du côté de son service de com’.

Et qu’en dit-on sur notre rive du « Channel » ? La Fondation Hopale confirme avoir répondu à l’appel d’offre, mais refuse de communiquer. « On est dans une phase d’homologation », explique Snezana Walz, directrice de la stratégie et du développement. Contacté par What’s Up Doc, la direction du CH de Calais n’était pas disponible pour répondre à une interview.

L’accueil de patients étrangers avait déjà défrayé la chronique en France, quand un émir qatari avait en mai 2014 réservé 9 chambres de l’hôpital Ambroise-Paré. Les Anglais du Pas-de-Calais réussiront-ils à créer une polémique semblable ? Ou les mentalités ont-elles évolué depuis sur la question de l’accueil des patients étrangers ? Affaire à suivre.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Pour le Canard enchainé, le fichage des gilets jaunes blessés se fait hors des clous.
Dans son édition du 24 avril, le Canard enchainé affirme que le secret médical a été délibérément violé dans le fichage des gilets jaunes inscrits...
… sans passer par la case « médecin »
Pierre-Henri Bréchat, spécialiste en santé pub' et en médecine sociale, EHESP – USPC

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.