Urgences : 7 services de l’AP-HP sortent de la grève

Si sept services d’urgences (SU) de l’AP-HP sont sortis de grève cette semaine, 216 SU sont toujours mobilisés, affirme le collectif Inter-Urgences.

Pour la première fois depuis le début de la grève, le mouvement montre des signes d’essoufflement. « Rien de grave docteur », semble dire le collectif Inter-Urgences qui se veut rassurant et optimiste dans un communiqué daté du 8 août. Mais le ton du communiqué se veut moins enthousiaste, moins exalté, moins revendicatif que d’habitude.
 
En effet, si sept services d’urgences (SU) de l’AP-HP sont sortis de grève cette semaine, 216 SU sont toujours mobilisés, contre 211 SU le 30 juillet dernier. « Work in progress » donc. En outre, « si le dialogue reste difficile, nous saluons quelques avancées en régions sur la question des effectifs », poursuit le communiqué.
 

Travail 9 week-ends d’affilée

 
Sur la question des enveloppes fléchées, le collectif Inter-Urgences se demande toujours « quels renforts estivaux ont été pourvus ». Et d’ajouter : « Dans certains endroits, des soignants ont pu travailler neuf week-ends d’affilée ou être en poste pour deux heures seulement afin de pallier les carences de planning. »
 
Dans d’autres services, les soignants doivent travailler 60 heures par semaine pour que d’autres puissent partir en vacances, poursuit le communiqué. Enfin, « les arrêts maladie pour épuisement professionnel continuent de tomber ».
 
Enfin, le collectif Inter-Urgences annonce la naissance prochaine du son site internet (prévue pour le 9 août), pour porter l’ambition de l’association : « Dénoncer les situations de maltraitance institutionnelle et travailler à l’amélioration des conditions de travail et d’accueil. »
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Le 10 juin, l’APH, l’ISNI et Jeunes Médecins avaient sollicité le Conseil d’Etat pour que le temps de travail des internes soit respecté. À la suite...

Retraité depuis moins d’un mois, Eric Alauzet est le genre de député à être actif sur les bancs de l’Assemblée nationale. Ce spécialiste de la...

Pour se faire une idée des profils des député·es élu·es, Whats’ up doc a décortiqué la liste côté santé. 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.