Un médecin italien suspendu en Angleterre

De la nécessité de maîtriser la langue de Shakespeare

Le système de santé britannique repose fortement sur le concours de médecins venus de l’étranger. Mais lorsque ceux-ci ont des problèmes avec la langue de leur pays d’accueil, l’histoire peut mal se terminer. Un praticien italien vient de l’apprendre à ses dépens.

 

Suspendu pendant 9 mois. C’est la sanction prononcée la semaine dernière à l’encontre d’un médecin italien, le Dr Alessandro Teppa, par les autorités britanniques. Non pas pour avoir attenté à la sécurité d’un patient ou à celle d’un de ces confrères, mais pour un crime contre… la langue de Shakespeare. Le praticien, qui avait obtenu l’autorisation de pratiquer outre-Manche en 2012, avait en effet échoué aux tests d’anglais 2 ans plus tard.

Le Dr Tomasz Fryzlewicz, pour sa part, a eu (un peu) plus de chance. D’origine polonaise, il a échoué aux mêmes tests à 3 reprises, mais il a conservé son autorisation d’exercer… sous étroite supervision.

L’Italien et le Polonais sont les deux premiers médecins européens à tomber sous le coup de telles sanctions depuis que la législation a été modifiée en 2014. Jusqu’à cette date, en effet, seuls les médecins ressortissant de pays n’appartenant pas à l’Union Européenne pouvaient voir leur niveau d’anglais testé.

36% de médecins étrangers

Il faut dire que système de santé britannique fait largement appel à des travailleurs venus d’autres horizons. Les médecins ayant obtenu leur diplôme à l’étranger représentent par exemple 36% du nombre total des médecins du pays, d’après les estimations du General Medical Council. Ce chiffre est en constante augmentation.

Il y a donc des opportunités professionnelles à saisir de l’autre côté de la Manche, à condition d’être au niveau question verbes irréguliers et present perfect. A ceux que l’aventure tenterait, nous ne saurions trop conseiller de potasser les pages anglophones de What’s Up Doc. Avec, dans le dernier numéro, l’ouverture d’une nouvelle série sur les particularités linguistiques de chaque spécialité.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L’Alliance contre le tabac lance « l’Appel des 100 000 »
Le coup de chaud de la ministre
Le collectif Inter-Hôpitaux (CIH) a réagi hier soir aux annonces du plan d'urgence pour l'hôpital présenté ce 20 novembre par Édouard Philippe et...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.