Un centre de santé qui marche à l’énergie solaire ? Ca existe, en Afrique du Sud

C’est le mois de juillet, et sous la canicule, on pense aux vacances, à la plage… Mais pour beaucoup, le soleil n’est pas une invitation au farniente. Bien au contraire, il peut s’agir d’un élément essentiel dans le travail des soignants.

C’est ainsi que Samsung a livré la semaine dernière en Afrique du Sud son quatrième centre de santé alimenté… par l’énergie solaire. Il s’agit d’un container, équipé de matériel de diagnostic et de traitement, et implanté dans un village de la province du Nord-Ouest de la nation arc-en-ciel.

« Chez Samsung, nous croyons que des solutions avancées pour les soins de santé jouent un rôle significatif dans le développement des communautés qui en ont besoin », explique dans un communiqué Pitso Kekana, chef du département « corporate citizenship » pour Samsung Electronics Afrique Australe.

Le but de ce projet est d’améliorer l’accès aux soins dans des zones rurales où l’absence d’électricité est un obstacle majeur au travail des médecins et des infirmières. Coup marketing de la part de Samsung ? Bien sûr. Aucun rapport avec les préoccupations de nos systèmes de santé ? Pas si sûr.

La santé, un secteur énergivore

Car chez nous aussi, l’électricité est un problème pour les établissements sanitaires. Certes, ce n’est pas la pénurie qui nous menace. Mais le secteur de la santé est un gros consommateur d’énergie. Les hôpitaux et les cliniques, pour réduire leurs coûts (et leur impact environnemental), cherchent aussi des solutions qui passent par les énergies renouvelables.

C’est par exemple le cas de l’Hôpital Privé Nord Parisien de Sarcelles, qui depuis 2010 produit une partie de son électricité et de l’énergie nécessaire à son chauffage grâce à des panneaux photovoltaïques. Le Centre Hospitalier Alès-Cévennes a quant à lui poussé la démarche encore plus loin : il s’agit du premier hôpital labélisé « Haute Qualité Environnementale » en France.

Car les soignants vont devoir s’y faire : ils ont, eux aussi, une responsabilité écologique. Tout le monde doit s’adapter, secteur de la santé compris. Un groupe hospitalier américain a d’ailleurs l’année dernière opté pour une solution radicale : il est devenu autonome en énergie. Panneaux solaires, pompes à chaleur, méthanisation… depuis le mois de novembre 2014, Gundersen Health Systems, dans le Wisconsin, produit autant d’énergie qu’il n’en consomme.

On n’est pas si loin, finalement, du centre de santé solaire sud-africain…

Portrait de Whats up doc

Vous aimerez aussi

Le Pr Raphaël Pitti fait à nouveau appel à la générosité des Français pour venir en aide aux patients en Syrie. L’UOSSM a besoin d’argent pour mettre...
Démenti des idées recues
La Pitié-Salpêtrière est le meilleur hôpital de France, selon le magazine américain Newsweek. On comprend mieux pourquoi les gilets jaunes se sont...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.