Tout les chiffres de la santé et de l'alimentation !

Article court Article

« Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour », « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé », « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas ». On connaît tous ces phrases par cœur, elles se glissent après de nombreux spots publicitaires dans les magazines ou à la télévision, mais entendons-nous vraiment la portée du message ?

 

Tout les chiffres de la santé et de l'alimentation !

13 ans

C’est le nombre d’années de vie supplémentaires qu’on pourrait gagner en adoptant un régime alimentaire optimisé ! C’est ce qui ressort de l’étude norvégienne publiée dans la revue PLOS Médecine en février 2022. L’équipe de l’université de Bergen s’est penchée sur le régime « optimal » qui s’oppose à notre régime alimentaire occidental moyen riche en viande, laitages et féculents. Un homme nord-américain de 20 ans pourrait ainsi gagner 13 ans d’espérance de vie en augmentant sa consommation de légumineuses, fruits, légumes, fruits à coque et céréales complètes, et en diminuant sa consommation de viande ! (1)

11 millions

C’est le nombre de décès prématurés annuels attribuables à une mauvaise alimentation. Ainsi, 1 décès sur 5 dans le monde pourrait être évité en s’alimentant correctement. Il s’agit d’un facteur de risque plus important que le tabac qui tue 3 millions de personnes en moins (et c’est déjà beaucoup trop) ! C’est ce qui est conclu dans l’étude Global Burden of Disease Study parue en 2017 dans le journal The Lancet. (2)

90 %

C’est le pourcentage des adultes qui consomment plus de 5 grammes de sel par jour selon l’étude ESTEBAN, qui a évalué l’adéquation aux recommandations alimentaires des adultes de 18 à 54 ans en France de 2014 à 2016. Selon l’OMS, on pourrait éviter chaque année 2,5 millions de décès si la consommation de sel au niveau mondial était ajustée au niveau recommandé : un peu moins d’une cuillère à café de sel par jour. (3) (4)

1 personne sur 3

C’est la proportion de la population mondiale touchée par la malnutrition (carences, excès, déséquilibres alimentaires) selon l’OMS. On estime à ce propos que plus de 40 % de la population mondiale est actuellement soit en surpoids soit obèse, ce qui correspond à plus de 2 milliards de personnes dans le monde. Si la problématique de la malnutrition est l’une des principales causes de décès, elle a malheureusement été exacerbée par les modifications climatiques et la pandémie de Covid-19. (5)

Pour en savoir plus :

1.    « Estimating impact of food choices on life expectancy: A modeling study » [Internet]. Disponible sur : https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003889

2.    « Health effects of dietary risks in 195 countries, 1990–2017: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2017 » - The Lancet [Internet]. Disponible sur : https://www.thelancet.com/article/S0140-6736(19)30041-8/fulltext

3.    SPF. « Adéquation aux nouvelles recommandations alimentaires des adultes âgés de 18 à 54 ans vivant en France : Étude Esteban 2014-2016. Volet Nutrition - Surveillance épidémiologique ». [Internet]. Disponible sur : https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique/adequation-aux-nouvelles-recommandations-alimentaires-des-adultes-ages-de-18-a-54-ans-vivant-en-france-etude-esteban-2014-2016.-volet-nutrition

4.    « Réduire la consommation de sel » [Internet]. Disponible sur : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/salt-reduction

5.    « L’OMS accélère les travaux sur les cibles en matière de nutrition en prenant de nouveaux engagements » [Internet]. Disponible sur : https://www.who.int/fr/news/item/07-12-2021-who-accelerates-work-on-nutrition-targets-with-new-

 

Les gros dossiers

+ De gros dossiers