Système D en Afrique pour faire face au manque de respirateurs et de masques

Si la France est confrontée à un manque latent de masques de protection, de respirateurs et de médicaments, contre le Covid19, l'Afrique est dans une situation désastreuse. Mais de nombreus Africains ont décidé de se retrousser les manches pour inventer les dispositifs médicaux de demain. 

Alors que l’Afrique, jusqu’à la semaine dernière, paraissait relativement épargnée par la pandémie de Covid-19, elle fait face depuis une dizaine de jours à une montée exponentielle du nombre de cas confirmés de Covid-19. Au 2 avril, le continent africain a enregistré quelque 6531 cas, 240 morts et 450 patients guéris.

See full screen

Le maghreb pour le moment semble payer le plus lourd tribut avec quelque 99 morts sur 240.
Face à cette inquiétude montante, et confrontés à une pénurie en offre de soins, des Africains prennent des initiatives pour prendre en charge les malades du Covid19. Si la France craint de ne pas disposer de suffisamment de respirateurs, l’Afrique est dans une situation plus que critique. Ainsi, en Centrafrique, selon cnews, seuls 3 respirateurs sont disponibles pour l’ensemble des 4,3 millions d’habitants.
Au Maroc, une page Facebook « Covid-19 moroccan task force » fait le tour des initiatives prises pour trouver des solutions à la crise pandémique qui pourrait survenir. Le 22 mars dernier, un Tangérois, Hamid El Mouden, a présenté un respirateur artificiel low cost de sa fabrication.
Le groupe Solid’air, qui regroupe des ingénieurs marocains, et camerounais a lui aussi créé un prototype d’appareil d’assistance respiratoire. Sur la plateforme collaborative kawalis, il lance un appel au financement, mais demande aussi une aide sous forme d’expertise.
Les masques de protection en Afrique tout comme en France sont une denrée rare. Et, tout comme dans l’Hexagone, des Africains font appel au système D pour se protéger. Au Libéria, une jeune femme, Humpheretta Reid, réutilise des tissus africains pour fabriquer des masques de protection. “Après avoir vu les différents masques à travers le monde, j’ai été inspirée et j’ai décidé de l’adapter dans notre culture locale en créant une version africaine. Vous savez, je me suis dit : nous aussi, nous pouvons utiliser ce que nous avons pour mettre fin à tout ce coronavirus” a déclaré Humpheretta Reid, à Africa news.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Inspection des travaux finis
Un collectif de jeunes médecins congolais a fait connaitre son agacement face au dénigrement dont ils sont victimes de la part d'un des principaux...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.