Sur les terres d'Ebola avec l'EPRUS

Créé en 2007, l'EPRUS est un organisme public qui regroupe un ensemble de professionnels de santé volontaires. Ils peuvent être mobilisés lors de menaces sanitaires importantes comme les catastrophes naturelles ou les pandémies, en France et à l’étranger.

Blandine vient de terminer son internat en santé publique. Après un master 2 en épidémiologie, elle est partie 3 semaines en Guinée Conakry avec l'EPRUS pour une mission d'exploration. Le but: installer un centre de traitement Ebola en Guinée forestière.
 

WUD Comment s'est passé la mission à laquelle vous avez participé?

B J'étais logée à l'hôtel. Et pour travailler, j'étais installée dans des bureaux de l'Organisation Mondiale de la Santé. C'est très confortable de partir avec l'EPRUS: ils s'occupent de toute la logistique. Je partais aussi sur le terrain où nous avons travaillé ensemble avec des médecins et les autorités sanitaires guinéennes.

WUD Êtes vous rémunérée ou dédommagée pour ces missions?

B A l'EPRUS, tous les réservistes gardent leur salaire normal lorsqu'ils sont envoyé à l'étranger. Tous les frais de déplacements, d’hébergement et les frais engagés pour la mission par le réserviste sont aussi pris en charge.

WUD Faut-il une formation spéciale pour faire partie de la réserve sanitaire de l'EPRUS?

B Non. La seule condition est d'avoir les aptitudes médicales et d'avoir tous les vaccins nécessaires pour partir à l'étranger. Ensuite, l'EPRUS organise régulièrement des formations auxquelles les réservistes peuvent prendre part. En fait, pour partir, il faut surtout savoir s'adapter aux différentes cultures et aux conditions de vie sur place.

Source: 

Coralie Lemke

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

A chacun son point de vue ?
Selon l'Académie de médecine

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.