S’installer en libéral : La peur de la stabilité ?

« La stabilité, c’est un peu old school » nous explique Nathalie Lapeyre

« Ce qui est valorisé, de nos jours, c’est la diversité des expériences, avec l’idée d’améliorer l’expertise du médecin. La stabilité fait un peu old school ! C’est ainsi qu’on observe des grossesses tardives qui repoussent l’envie de s’installer. Les jeunes préfèrent suivre un parcours de remplacements en fonction des opportunités, des rencontres, des compagnons, de la météo, jusqu’au moment où ils décident de se poser, vers 35 ans environ. C’est aussi ce qu’on observe chez les prêtres, qui ne veulent plus s’installer dans les paroisses reculées ! L’avantage des médecins, c’est qu’il n’y a pas de chômage, donc le risque est quasi nul. On peut se le permettre ! »

 

Elle nous renvoie à un véritable changement des comprotements et des aspirations des médecins de la nouvelle génération. Retrouvez l'intégralité de l'interview dans l'article de l'enquête Faut-il avoir peur de s'installer en libéral.

Source: 

AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dans un récent communiqué, le syndicat MG France affirme son opposition ferme à des possibles projets de coercition pour le lieu d’...

La réussite ca se prépare !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.