Sciences de la vie, par Joy Sorman

Le dernier livre de Joy Sorman, Sciences de la vie, est un récit d'initiation : l'apprentissage de l'héroine passe par l'expérience de la douleur et de la maladie."

Un jour, Ninon se réveille avec une douleur insoutenable qui lui dévore les deux bras. Elle souffre d’une allodynie tactile dynamique d’une ampleur extrêmement rare. Il s’agit d’une pathologie où le moindre contact avec la peau engendre une violente souffrance. La quête de Ninon pour retrouver la santé donne à l’auteur l’occasion de déployer une cocasse galerie de portraits de médecins aux spécialités diverses.

L’initiation à la maladie de Ninon est aussi une initiation à la vie. Elle passe par la conscience plus aiguë du corps, qui est déjà corps hérité et qu’il faut se réapproprier. La santé perdue, c’était « la vie dans le silence des organes ». Joy Sorman reprend au chirurgien René Leriche cette définition qui date de 1936 et lui donne force et poésie. Son livre montre que la réappropriation du corps passe par la nécessité de lui construire une histoire sienne affranchie partiellement du récit familial, de mettre, sur les maux, de beaux mots.

Joy Sorman, Sciences de la vie, Seuil, 2017

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

Portrait de Bérénice de la Mole
article du WUD 36

Vous aimerez aussi

René Bretonnayau était poète et médecin, mais sans doute pas très sérieux aux de ses contemporains. La poésie scientifique dans la deuxième moitié du...
L'université de Bologne est, avec la Sorbonne, la plus ancienne université d'Europe. Elle renferme en son sein un spectaculaire théâtre anatomique...
Au commencement, il y eut la cuisine. Ensuite, vint la médecine. Et Hippocrate vit que cela était bon.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.