Rougeole : la Serbie montre la voie

Belle histoire dans les Balkans

Le pays des Balkans fait face à une flambée de rougeole, avec plus de 5 000 cas recensés, mais surtout quinze décès depuis fin décembre. La vaccination est en berne, sur fond d’opposition entre nationalistes, Église orthodoxe et État.

Avec un seul décès pour à peine plus de 2 000 cas, la France fait pâle figure dans la course à la plus belle épidémie de rougeole. Pourtant bien engagés sur la voie antivaccinale, nous aurions beaucoup à apprendre d’un petit pays des Balkans. La Serbie, avec peu de moyens, excelle sur les conséquences des mouvements antivaccinaux.

Plus de 5 000 cas recensés en moins de 6 mois, et 15 décès depuis fin décembre, le dernier chez un enfant de 11 mois en avril. Les Serbes nous montrent à tous qu’avec un peu de volonté, il est possible de faire revivre des maladies en voie d’extinction. Comment ont-ils fait ? Libération revient sur la belle histoire.

Dieu, la Patrie et l’Occident libéral corrompu

Alors que la vaccination est obligatoire depuis 1971, et que la dernière épidémie remontait à 1997, l’espoir de revoir un jour la rougeole semblait lentement s’effacer. C’était sans compter sur les antivaccinaux, hostiles aux laboratoires pharmaceutiques, réorientant la population vers les médecines douces. Leur facteur X pour convaincre ? L’Église orthodoxe et les courants nationalistes, qui jouent avec subtilité sur le rejet de l’Occident et de ses laboratoires, en brandissant la crainte que « l’Occident libéral corrompu » fournisse des vaccins de seconde zone.

Brillant ! La tactique résiste pour l’instant aux tentatives de contre-attaques de l’État, qui a condamné une cinquantaine de parents refusant de vacciner leurs enfants. Mais attention, rien n’est définitivement joué jusqu’à la mise en bière : la majorité des parents qui hésitent sont plutôt mal informés que convaincus par les théories antivaccinales. Il ne faut rien lâcher !

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La branche « spécialistes » de la CSMF prendra le nom du syndicat « Les Spécialistes CSMF », vient d’annoncer la CSMF qui en a profité pour rappeler...
Pour défendre un moratoire sur le déremboursement de l'homéopathie, le parti écolo EELV a choisi un scénario catastrophe, qui provoque un  tollé sur...
L'ARS Grand Est s'est engagée à fournir la signature du protocole de sécurisation et un planning nominatif prouvant la présence chaque jour de sept...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.