Rétroplanning : rien ne sert de courir…

Tenté(e) par la traversée ? Alors pas question de rester assis sur son steak*, il faut planifier les démarches et les intégrer dans son planning perso déjà très chargé !

/// MONTER SON PROJET

La plupart des candidats recommandent d’envisager le départ 2 ans à l’avance (Lire ci-dessous « Timeline »). Le délai peut être considérablement réduit si le problème de l’équipe d’accueil et du financement est résolu d’avance.

Dans le cas contraire, il faut s’accorder quelques semaines à quelques mois pour la recherche de l’équipe, pour faire le tour de celles qui nous intéressent, envoyer nos candidatures puis obtenir un accord écrit.

La quête du financement peut prendre une bonne année. Il est essentiel d’anticiper en relevant les dates limites de dépôt des dossiers de tous les organismes auxquels on peut soumettre son projet afin de ne pas laisser passer d’opportunité.

/// DÉMARCHES ADMINISTRATIVES CANADIENNES

L’obtention du permis de travail prend 3 mois. Le dossieradministratif peut être préparé enparallèle du reste. Il s’agit de colligerles pièces nécessaires (lettres derecommandation, CV, passeport,copies certifiées conformes desdiplômes, photos au formatpasseport) pour être prêt à lesenvoyer.

/// DÉMARCHES ADMINISTRATIVES FRANÇAISES

Il faut aussi s’en occuper en même temps que le reste : location de son appart’, résiliations en tout genre, impôts et Sécu à prévenir et enfin faire les cartons…

/// DÈS L’ARRIVÉE

Il est raisonnable de prévoir un peu de temps sur place pour se mettre dans le bain et effectuer certaines démarches qui restent encore à réaliser, comme… trouver son appart’ si ça n’était pas fait, emménager, ouvrir un compte, s'assurer le téléphone, Internet, l'électricité, s’inscrire à la RAMQ (Régie d’Assurance Maladie du Québec) et obtenir un Numéro d’assuré social (NAS) auprès de Service Canada.

/// ET POUR LA FAMILLE ?

Sur le plan administratif, le permis de travail couvre la totalité de la famille.

Le conjoint

Si d’aventure le conjoint est médecin, il peut faire valoir la reconnaissance de ses diplômes (entente francoquébécoise).

Un peu d’anticipation est requise pour augmenter ses chances de trouver un spot et pour faire les démarches administratives. Une autre solution consiste à demander un permis de travail « ouvert » ou Open Spousal Work Permit autorisant à rechercher et occuper un emploi, ce qui peut être assez aisé étant donné la flexibilité du marché du travail canadien.

Les enfants

Immigrer avec des enfants ajoute des contraintes administratives. Il serait cependant dommage de faire l’impasse sur une expatriation pour ce seul motif.

L’expérience internationale est certainement bénéfique pour l’éveil et l’ouverture d’esprit, quel que soit l’âge !

Si l’inscription scolaire est aisée, la garde des plus petits doit, elle, être anticipée. Le coût moyen d’une garderie est d’environ 40 $/j. Alors les babies ne devraient pas nous empêcher de rêver canadien !

Liens utiles

Collège des Médecins du Québec (CMQ)

www.cmq.org/fr/ObtenirPermis/DiplomesInternationaux/EntenteFranceQc.aspx

Registre de compétences des Médecins du Canada

www.inscriptionmed.ca

Citoyenneté et Immigration Canada

www.cic.gc.ca

Les universités québécoises

www.usherbrooke.ca/medecine/

www.med.umontreal.ca/

www.mcgill.ca/medicine/

www.fmed.ulaval.ca/site_fac/formation/post-md/programmes/

 

 

*Ne rien faire [NDLR] : expression québécoise.

Portrait de La rédaction
article du WUD 14

Vous aimerez aussi

Une fois son stage d’interne trouvé aux hôpitaux universitaires de Genève (hug), reste encore à le faire reconnaître pour sa maquette de DES. Pour...
La suite des aventures de Charlotte en Norvège. L’accord du chef de l’équipe d’accueil et les demandes de financement en cours, il ne reste plus qu’à...
Tenté(e) par la traversée ? Alors pas question de rester assis sur son steak*, il faut planifier les démarches et les intégrer dans son planning...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.