Quand les externes prennent en charge les pathologies neurologiques aigües aux urgences

Article Article

Heureusement, ce n’est qu’un jeu…

Quand les externes prennent en charge les pathologies neurologiques aigües aux urgences

What’s up Doc : Comment le jeu se présente-t-il ?

Dr. Antonia Blanié : Le joueur accueille un patient aux urgences. Il peut l’examiner, l’interroger, prescrire des examens, recevoir les résultats en temps réel… et pendant ce temps, le patient peut se dégrader. 4 scénarios ont été développés par LabForSims autour des pathologies neurologiques aigües. Le joueur ne connaît pas le nom du cas qui lui est présenté, bien entendu. A la fin, il y a un débriefing, avec les explications sur ce que l’étudiant a fait et ce qu’il aurait dû faire, ainsi que les référentiels et les items de l’ECN auquel le cas se réfère.

WUD : Quelles ont été les étapes de la construction du jeu ?

Dr. A.B. : Pour chacun des 4 scénarios, nous avons mis au point un algorithme complet pour prévoir comment le patient se dégraderait en fonction des actions du joueur. La partie développement a été confiée à une entreprise spécialisée. Celle-ci travaille dans le domaine de la santé, mais il y avait quelques éléments précis que nous voulions. Pour certains gestes, nous avons donc dû nous filmer pour leur montrer exactement le résultat que nous désirions.

WUD : Quand les externes pourront-ils commencer à jouer ?

Dr. A.B. : Nous allons prochainement faire les premiers tests avec l’équipe pédagogique et deux ou trois étudiants. Le jeu sera ensuite mis à disposition des externes en ligne, et nous comptons organiser des enseignements dirigés autour de cet outil à partir de la rentrée 2015.

La révolution technologique des études de médecine est en marche !

Source:

Adrien Renaud

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers