Psychiatrie À Limoges : parce que c'est friendly

La formation gonflée À bloc par...ses internes

Limoges est la 14ème ville choisie sur 28 par les futurs internes en psychiatrie, au classement 2013. La ville était pourtant dernière l'année précédente... Comment s'explique ce rebond d'intérêt en psychiatrie pour un CHU en mal d'attrait ? Benjamin, interne en psychiatrie à Limoges nous livre son point de vue.

Parce que... "nous avons décidé de reprendre notre enseignement en main, avec le soutien effectif du professeur Jean-Pierre Clément"

Parce que... "ce sont les internes qui mettent en place un planning d'enseignement hebdomadaire"

Parce que... "l'enseignement s'est enrichi de séminaires (le retour !), organisés avec des personnalités locales ou avec les chefs de clinique"

Parce que... "la petitesse de la ville et de l'internat est une force"

Parce que... "chaque interne se connaît, et l'ambiance est familiale"

Parce que... "l'internat de psychiatrie organise des soirées officielles (cas clinique, jeux de rôle, cinépsy) et officieuses (plus festives...)"

Parce que... "le dynamisme est devenu une attractivité non négligeable"

EN BREF :
"Nous avons essayé de faire parler de nous à l'extérieur de nos murs en organisant une journée de congrès (qui sera reconduite cette année), ce qui permet de briser quelques préjugés que peuvent avoir certains futurs internes de la ville de Limoges et de son ambiance. "

 

Source: 

What's up doc - publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

WUD a reçu un appel à l'aide d'étudiants français en médecine, bloqués en Roumanies, et qui craignent de ne pouvoir passer les ECN en France à temps...
La recherche avancée dans le moteur de recherche francophone

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.