Pose ta candidature pour la HAS

La commission de la transparence recrute

La Haute autorité de santé (HAS) renouvelle sa commission de la transparence. Des médecins de toutes spécialités, en libéral ou en public, peuvent se présenter.

La HAS a publié une annonce sur son site Internet il y a quelques jours, pour recruter des médecins – mais aussi des pharmaciens, des méthodologistes, des biostatisticiens, des épidémios, des pharmacologues et des représentants d’usagers et d’assos. Elle renouvelle, comme tous les trois ans, sa commission de la transparence, composée de 21 personnes (plus sept suppléants), auxquelles s’ajoutent sept membres non votants représentant l’administration.

Pour être un médecin qui pèse

Elle a pour mission principale d’évaluer « les médicaments ayant obtenu leur autorisation de mise sur le marché, lorsque le laboratoire qui les commercialise souhaite obtenir leur inscription sur la liste des médicaments remboursables », rappelle la HAS sur son site.

Plus précisément, elle donne « un avis aux ministres chargés de la Santé et de la Sécurité sociale sur la prise en charge des médicaments (par la Sécurité sociale et/ou pour leur utilisation à l'hôpital), notamment au vu de leur service médical rendu ». La publication d’une information scientifique pertinente et indépendante sur les médicaments fait aussi partie de ses missions.

Un peu de beurre dans les épinards ?

La commission se réunit toutes les deux semaines, rappelle l’APMnews. Et c’est payé ? Pour les salariés, bof bof… La présence aux réunions est gratifiée de 3 vacations par journée, soit 228 euros bruts. C’est bien mieux pour les libéraux, qui reçoivent une indemnité supplémentaire de 4 vacations, soit en tout 532 euros bruts par journée.

Pour les intéressés, les candidatures sont ouvertes en ligne jusqu’au 31 août, pour une prise de fonctions « mi-novembre 2018 », indique la HAS.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Gagner du fric sur ordonnance

Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Élargi (Snphare) s’oppose à la volonté de la Direction générale de l’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.