Oublier ses compresses dans le corps d’un patient n’est pas une faute

Selon la Cour de cassation de Belgique, oublier ses compresses dans le corps d'une patiente, mais pas une faute, mais une complication. 

Presse auscultée. Un neurochirurgien, en Belgique, qui avait oublié deux petites compresses dans le corps d’une patiente, a été totalement acquitté par la Cour de cassation de son pays. Après une intervention chirurgicale sur une tumeur au cerveau en 2015, l’équipe médicale avait oublié deux compresses dans le corps d’une patiente. Cette dernière, après qu’on lui eut enlevé ses compresses, a néanmoins été victime d’une artère touchée lors de cette deuxième opération. Résultat, la patiente souffre actuellement de troubles cognitifs, de perte d’autonomie, « ce qui a entrainé une incapacité de travail permanente et des complications secondaires », rapporte La Libre Belgique. Le tribunal de première instance avait reconnu la faute du chirurgien, mais la Cour d’Appel l’a exonéré. La Cour de cassation a donc définitivement acquitté le neurochirurgien. Lire la suite ici. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

À l’occasion de la journée internationale des migrants le 18 décembre, l'Union des Organisations de Secours et de Soins Médicaux (UOSSM), qui agit en...
C’est un fait : l’Allemagne a mieux encaissé le coronavirus que la France. Certains y ont vu l’effet d’un secteur hospitalier mieux doté et d’une...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.