Oublier ses compresses dans le corps d’un patient n’est pas une faute

Selon la Cour de cassation de Belgique, oublier ses compresses dans le corps d'une patiente, mais pas une faute, mais une complication. 

Presse auscultée. Un neurochirurgien, en Belgique, qui avait oublié deux petites compresses dans le corps d’une patiente, a été totalement acquitté par la Cour de cassation de son pays. Après une intervention chirurgicale sur une tumeur au cerveau en 2015, l’équipe médicale avait oublié deux compresses dans le corps d’une patiente. Cette dernière, après qu’on lui eut enlevé ses compresses, a néanmoins été victime d’une artère touchée lors de cette deuxième opération. Résultat, la patiente souffre actuellement de troubles cognitifs, de perte d’autonomie, « ce qui a entrainé une incapacité de travail permanente et des complications secondaires », rapporte La Libre Belgique. Le tribunal de première instance avait reconnu la faute du chirurgien, mais la Cour d’Appel l’a exonéré. La Cour de cassation a donc définitivement acquitté le neurochirurgien. Lire la suite ici. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Si la France est confrontée à un manque latent de masques de protection, de respirateurs et de médicaments, contre le Covid19, l'Afrique est dans une...
Georges Floyd, afro-américain de 46 ans décédé à la suite d'une interpellation de la police, qui a été filmée, est mort par homicide le le 25 mai...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.