MedicActiv : la do-it-yourself-simulation ?

La plateforme qui permet (presque) de bricoler ses cas cliniques soi-même

Un logiciel de formation à la fois ludique et très instructif. C’est MedicActiv, dont nous vous avons parlé lors de son lancement en octobre à Bordeaux. Voici aujourd’hui une présentation plus détaillée.


« Jamais la première fois sur le patient » : c’est sur le slogan de la Haute autorité de santé (HAS) qu’a décidé de surfer l’entreprise Interaction Healthcare, spécialisée dans le domaine de la e-santé. Elle s’est donc lancée dans la formation des professionnels de la santé, avec la plateforme MedicActiv.

Pouvoir se former seul depuis chez soi, en cabinet, ou en groupe, créer des cas cliniques et les partager, bénéficier d’une interface immersive, telles sont les possibilités qu’offre ce logiciel.

L’un de ses objectifs est en effet d’intégrer le numérique à la simulation, comme outil complémentaire. Il ne s’agit pas de remplacer les enseignements universitaires mais bien de se faire la main virtuellement plutôt que d’essuyer des plâtres.

« Un abonnement un peu comme Deezer »

Ainsi, avec plus de réalisme qu’un mannequin, le logiciel reproduit des cas cliniques de façon interactive en 3D, l’utilisateur étant acteur à part entière (et changeant même de rôle entre le médecin généraliste et le chirurgien, par exemple).

Comme l’indique Jérôme Leleu, président de la société, « 70% des professionnels européens ont déjà eu recours au numérique pour se former. Le problème est que le coût revient cher, notamment pour des médecins libéraux, car ces outils réclament beaucoup de recherche et développement. C’est pour cela que nous proposons un abonnement un peu comme Deezer, avec des cas qui coûtent plus ou moins cher ».

Il suffit de se créer un compte en ligne, et à la manière d’un serious game, de se laisser porter. Il est déjà possible d’accéder aux cinq cas cliniques et d’y découvrir d’autres outils de formations ! Il sera même prochainement possible de proposer des cas, qui seront rétribués par l’entreprise.

Source: 

Guillaume Bouvy

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Des patients aux soldats, c’est « le serious game médical pour tous »…
L'ARS Grand Est s'est engagée à fournir la signature du protocole de sécurisation et un planning nominatif prouvant la présence chaque jour de sept...
Le héros des biblios formate vos références

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.