Médecins geeks

Pourquoi ne pas développer une appli entre les cours, les concours, les patients, les staffs et les gardes ? What’s Up Doc s’est penché sur celles et ceux d’entre nous qui pratiquent peut-être déjà la médecine de demain.

STAGIUM

pour les internes

Note globale 18/20*

Ras-le-bol du bouche-à-oreille pour choisir son futur stage, sa ville d’internat ou sonInter-CHU ? En tout cas, Nicolas Lafferreen avait marre, lui. Il a donc créé Stagium qui permet d’évaluer stages et semestres d’internat de manière objective et standardisée dans toute le France.

Cette appli répond bien aux attentes, à condition de passer l’étape de l’inscription, car le service est très verrouillé (trop ?) pour s’assurer que seuls les étudiants et internes y accèdent… sans leur patron !

Les stages sont évalués selon la qualité de la formation, la charge de travail et l’ambiance dans le service. Une note sur 20 est automatiquement générée et les commentaires sont libres.

Certainement un must-have en devenir !

Les + : Design et ergonomie / L’ensemble des stages sont déjà entrés / Authentification forte à l’inscription / Le moteur de recherche / Les petites astuces cachées dans l’app’.

Les - : Manque encore de dépôt de stages / Inscription obligatoire /

Disponible sur iOS et Android Gratuite

 

GAZ DU SANG

Note globale 17,5/20*

Si la lecture d’« Acidose métabolique non compensée avec réponse respiratoire insuffisante » ne fait que rappeler qu’on ne sait même plus ce qu’est un trou anionique, l’application de Benoît Brouard est faite pour nous.

Jeune pharmacien, il n’en est pas à son coup d’essai et a déjà proposé l’InfectioGuide et Risque SIDA.

Dotée d’une bibliographie, cette application permet l’interprétation des résultats de la gazométrie, la conversion en différentes unités des mesures, le calcul du SID (Strong Ion Difference) et un pense-bête pour avoir à portée de main les valeurs normales. Utile, sobre et ergonomique, mais… pas gratuite !

Les + : Un outil simple / Prise en main facile / Références bibliographiques

Les - : Un rappel de cours aurait été idéal

Disponible sur iOS uniquement 1,79

 

MEDIGLOTTE

Note globale 14/20*

Comprendre des patients étrangers n’est pas toujours simple, surtout dans un contexte d’urgence. Mediglotte tente d’apporter une assistance intelligente en proposant une appli gratuite de traduction médicale, qui fait du buzz cette année !

Elle regroupe les principales questions de l’interrogatoire médical. Si le concept existait déjà, surtout côté app’stores anglosaxons, les contenus sont ici très riches et régulièrement mis à jour. On regrette seulement l’absence de version côté patient, qui leur aurait permis de nous répondre… Un détail qui n’en est pas un !

Le démarrage est un peu long, la faute aux publicités et mises à jour. Le touriste du box 4 des urg’ devra donc attendre, lui aussi, quelques secondes… Mais l’app’ reste efficace. Bravo à Pierre-Alexis Balaz !

Les + : Le concept / Le mode hors-connexion / Le nombre de langues référencées / La présentation par thèmes / La prononciation phonétique / Les nombres sont traduits

Les - : Pas de versant patient pour répondre / Design et ergonomie discutables / Lisibilité moyenne / Mise à jour au démarrage / La publicité full-screen non fermable

Disponible sur iOS et Android Gratuite

 

NEUROXDIAG

Note globale 11/20*

Faire une app’ traitant de neuroradiologie diagnostique, c’est le défi qu’a relevé Melody Amouyel-Castier dans le cadre de sa thèse. On s’en rend rapidement compte devant les références bibliographiques et les aspects médicolégaux généreusement listés. Cette app’ est plutôt destinée aux internes et chefs qu’aux externes et se divise en deux parties. La première porte sur l’orientation diagnostique face à une anomalie de l’imagerie cérébrale. Bien qu’un peu simple, elle sera d’une aide précieuse aux non neuroradiologues.

La seconde partie propose de l’imagerie par pathologies, avec des prérequis de type fiches examen classant national bien réalisées.

Les + : Le mode hors connexion / Les références biblio / L’orientation devant un coma

Les - : L’imagerie pas assez riche / Pas d’image HD en full-screen / Police trop petite

Erratum : contrairement aux indications initiales, l'appli est disponible gratuitement sur iOS et Android !

 

 

UNE BONNE IDÉE ?

Vous êtes médecin geek ou simplement fan d’une appli ? Envoyez-nous votre appli et vos commentaires pour paraître dans What's Up Doc : [email protected] !

 

PICKPILL

(proposé par Alain, gynécologue)

Les applis dédiées à la contraception ne manquent pas, mais celle-ci a le (seul ?) avantage d’avoir été conçue par une consœur dans le cadre de sa thèse. Pickpill fonctionne en duo, il est donc nécessaire de télécharger 2 app’ : une pour le service de recommandation, l’autre pour les rappels de prise. Un choix étrange… Elle a par contre tous les atouts d’une app’ faite par un médecin : charte d’utilisation avant le premier usage, liste complète des pilules du marché, etc. Elle prodigue aussi des conseils fiables vis-à-vis des principales situations : oubli, vomissements, interactions médicamenteuses et décalage horaire. On attend néanmoins un nouvelle version pour vous la conseiller, tant son ergonomie et sa lisibilité la rendent peu agréable à l’usage.

Les + : Informations fiables / Adaptée aux situations courantes

Les - : Loin des standards du marché / Ergonomie médiocre / Lisibilité difficile / Nécessité de télécharger 2 app’

Disponible seulement sur Android Gratuite

 

 

Article réalisé avec la collaboration de dmdpost.com*

 

 

 

*dmdpost.com est un site spécialisé dans l’évaluation des applis mobiles en santé. La notation sur 20 proposée est obtenue par la pondération de 9 familles de critères objectifs (la présence d’une biblio, la réalisation avec des professionnels de santé, l’absence de bug, etc.) et de 4 familles de critères subjectifs (intérêt médical, design, ergonomie et rapport qualité/prix).

Portrait de Guillaume Marchand
article du WUD 16

Vous aimerez aussi

Le rencard des libéraux avec les plateformes de RDV
Une appli qui pourrait garantir la santé sexuelle des patients, faire gagner du temps aux médecins et exercer une veille sanitaire des IST émergentes...
Une appli pour s'informer sur la pollution heure par heure

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.