Médecin perdu dans l'océan

La médecine maritime avec Brice Loddé

La médecine maritime a de nombreuses facettes.

Il y a l'aspect médecine du travail, avec l'examen autorisant les gens de mer à embarquer, et leur suivi dans le cadre des pathologies professionnelles, nombreuses car c'est une profession très exposée.

Il y a également la médecine embarquée, huis-clos océanique dans un milieu parfois hostile en autonomie médicale quasi-totale.

Mais il ne faut pas oublier le sauvetage maritime, qui requiert un entraînement assez poussé, car se faire hélitreuiller sur un bâtiment au milieu des flots déchaînés et évacuer un blessé en civière par hélicoptère n'est pas à la portée du premier venu...

Le Dr Brice Loddé, médecin du travail au CHRU de Brest et formateur dans le cadre du DIU de médecine maritime, explique les particularités de ces métiers. « Il faut être un très bon omnipraticien, avoir un bon niveau de connaissances en chirurgie, surtout traumatologique, mais également en médecine générale et en odontologie. Il faut aussi avoir une âme bien trempée, une bonne gestion du stress et une grande confiance en soi, car on est le seul recours à bord. »

Une description à retrouver dans notre dernière enquête !

Source: 

Sarah Balfagon

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un recueil des plus belles perles de nos patients
Dépassements d’honoraires, secteur privé À l’hôpital public ! VoilÀ les vilains mots lancés en pâture pour stigmatiser les chirurgiens et À travers...
Et c'est l'ONU qui s'en charge...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.