Marisol Touraine aurait-elle pu repartir pour cinq ans ?

Tous aux abris !

Emmanuel Macron a sans doute envisagé de faire entrer Marisol Touraine et Bernard Kouchner dans son Gouvernement. Visiblement, les profils n’ont pas convaincu.

Les comptes de campagne d’Emmanuel Macron ont été décryptés, et quelques informations politiques les accompagnent. Deux mois avant l’élection présidentielle, le candidat a commandé un sondage à l’institut Ipsos pour évaluer l’image auprès du grand public de plusieurs personnalités politiques, sans doute testées en vue d’une future composition de son Gouvernement, rapporte Le Monde.

Parmi la douzaine de personnalités testées figurent notamment deux noms estampillés à gauche, et vraisemblablement envisagés pour le ministère de la Santé. Bernard Kouchner, ancien secrétaire d’État et ministre de la Santé – à deux reprises dans les Gouvernements Bérégovoy en 1992-1993 et Jospin en 2001-2002 –, en faisait partie.

Peut-être trop âgé (77 ans), pas assez neuf dans le nouveau monde politique souhaité par Emmanuel Macron, ou tout simplement pas intéressé, il n’a pas été retenu.

On dit merci Ipsos

La seconde, étonnamment, est Marisol Touraine. On pourra s’étonner que la ministre de la Santé inoxydable du quinquennat Hollande ait été envisagée, au regard du désamour presque unanime qu’elle a suscité chez les médecins et de nombreux professionnels de santé. Et puis… Marisol Touraine, quoi. 

Peut-être Emmanuel Macron a-t-il songé à elle pour un autre poste gouvernemental que celui de la santé… Parmi ses actions, plusieurs ont tout de même été saluées et auraient pu jouer en sa faveur : l’instauration du paquet neutre, l’élargissement des conditions d’accès à l’IVG et de l’autorisation du don de sang pour les personnes homosexuelles, par exemple.

Mais les enquêtes d’image réalisées au cours de son mandat précédent auprès du grand public ne plaidaient déjà pas tellement en sa faveur. Un sondage Odoxa paru début février 2016, alors qu’un remaniement ministériel se préparait, suggérait que 61 % des Français souhaitaient la voir éjectée.

Vous avez eu chaud.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ah dans mon île, comme on est bien
La maltraitance vue par les médecins

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.