L'Ordre veut montrer les médecins sous leur plus beau jour

L'Ordre entre dans la com', what else ?

Images léchées, extraits du serment d'Hippocrate sur fond de violons, le Conseil de l'Ordre a mis les moyens pour sa campagne destinée à "revaloriser l'image du médecin". What's up doc a interviewé son président, Patrick Bouet.

La vidéo sera diffusée à la télévision (France TV, chaînes d'infos en continu), en deux vagues (début et fin octobre), et sur plus de 800 diffusions au total.

Mais dans quel but ? "Pour mettre en avant le rôle, la présence du médecin auprès de la population. C'est un message symbolique, que les médecins ont aussi envie d'entendre", nous dit Patrick Bouet.

Un spot pub au budget d'un million d'euros pour "redorer" l'image du médecin était-il nécessaire ? "La plupart des médecins a une bonne image auprès des patients", confirme Patrick Bouet. "Mais il est bon de rappeler aux autres acteurs politiques, institutionnels, gouvernementaux, le rôle du médecin". L'Ordre a aussi en ligne de mire la loi santé : "ce n'est pas une loi qui fait consensus dans la profession et nous souhaitons rappeler qu'avant de légiférer, il faut se concerter avec les professionnels concernés : les médecins eux-mêmes".

Le message de la vidéo est symbolique, il n'est pas là pour apporter une information concrète. "Nous n'avons pas pour ambition de faire changer les comportements. Mais on doit prendre conscience que toutes ces personnes, médecins, étudiants, ont une vision ambitieuse de leur métier". Ces images rappellent le coeur du métier : la relation aux patients, la technicité et l'humanité du métier.

Quant à ceux qui critiquerait l'aspect budgétaire, "Il faut relativiser", répond le président de l'Ordre, "cela représente 4 à 5 euros de cotisation annuelle par médecin".

Cette campagne n'est qu'un début dans le plan d'action du Conseil de l'Ordre face aux réformes imposées par le gouvernement : "la profession a eu l'impression de ne pas avoir été entendue par les dirigeants. Cette campagne s'inscrit dans le cadre de notre grande consultation : nous avons également prévu de rencontrer les médecins sur le terrain, de leur diffuser un questionnaire, de sonder la population pour savoir quelles sont leurs attentes, et d'organiser des tables rondes au Conseil de l'Ordre à la fin de l'année".

Reste à voir si ces actions parviendront à atteindre le gouvernement et aideront à modifier leurs ambitions législatives. En tous les cas, la démarche est proactive et sort aussi l'Ordre des médecins de son image poussiéreuse auprès de ses adhérents. Un très bon point !

 

Source: 

Cécile Lienhard

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.