Loi de santé

Le malaise des généralistes

 

« Marisol, t’es foutue, MG France est dans la rue » ! Dimanche dernier, une bonne partie du cortège de la manifestation parisienne contre le projet de loi santé était constituée de généralistes, qui n'ont pas hésité à crier haut et fort leur mécontement. Mais derrière les revendications, se cachent de réelles inquiétudes. Pour Didier, généraliste à Givry ( Saône et Loire) et membre du collectif MST 71, l’heure est grave. « C’est la première fois que je manifeste», avoue t-il. L' l'instauration du tiers-payant généralisé obligatoire fait bien sûr partie de ses craintes. « Cette mesure risque d'affecter la qualité de notre système de santé : nous sommes l'un des pays d'Europe qui affiche les prix les plus bas après la République Tchèque et Malte, et les consultations les plus longues. Ce sont donc des valeurs précieuses, symboliques de notre république française, qu’il ne faut pas abimer».

Mais au-delà du projet de loi santé, un réel malaise subsiste au sein de la profession : « une étude a montré que 60% des médecins généralistes  en Bourgogne sont en burn-out. Il y a une vraie souffrance dans notre profession dont les jeunes sont conscients et, par conséquent, hésitent à s'engager dans cette voie. Nous redoutons une désertification », s'alarme t-il.

 

 

Source: 

Léa Drouelle

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Coup de com' sur les déserts médicaux
Et ce ne sont pas ceux que vous croyez
« Errare humanum est » versus « Primum non nocere »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.