« A l’hôpital, on travaille en tuyaux d’orgues »

Rencontre avec Bertille Patin, co-auteure de « L’hôpital, le dessous des cartes »

What’s Up Doc : Comment a germé l’idée de ce livre ?

Bertille Patin : Je suis infirmière de formation, j’ai été cadre, cadre supérieure… Je fais maintenant de la recherche en psychologie sociale, et je m’intéresse bien sûr à l’hôpital. Au cours de mes travaux, j’ai interviewé beaucoup d’infirmiers, de médecins, de psychologues, et je me suis rendue compte que personne ne se parle. A l’hôpital, on travaille en tuyaux d’orgue. L’idée, c’est donc de faire se rencontrer tout ce monde-là dans un livre. Mais je sais aussi que beaucoup de professionnels ne s’intéressent pas trop à la théorie, ils font un métier difficile et n’ont pas forcément le temps. D’où la forme romancée de l’ouvrage.

WUD : C’est un livre écrit à plusieurs. Qui sont vos co-auteures ?

B.P. : C’est moi qui ai eu l’idée de départ. J’ai choisi ces co-auteures car chacune avait un profil qui m’intéressait. L’une est maitre de conférences en sciences de gestion et pouvait apporter le côté « management ». Une autre est anglaise, ce qui permettait de comparer l’hôpital en France et en Angleterre. Et la troisième est une ancienne directrice d’une entreprise du CAC 40, ce qui permettait de comparer l’hôpital avec celui de l’entreprise. C’est une richesse d’avoir ces différents profils, mais ce n’est pas facile de travailler à 4 !

WUD : Parmi tous vos personnages, celui du directeur n’est pas très positif. Les DG de CHU sont-ils tous comme cela ?

B.P. : Je ne les ai pas tous rencontrés, mais il y a des caricatures. Les jeunes directeurs, surtout, sont formés au marketing et beaucoup sont dans le déni des soins. Je sais qu’il y en a qui en souffrent : ils ont tellement d’injonctions pour faire des économies… Et je tiens à préciser que ces passages sur les directeurs sont liés à des recherches et ne sont pas inventés. Il y a notamment dans le livre une réunion entre la direction et les médecins : j’y étais, c’est comme cela que les choses se sont déroulées !

WUD : Les médecins sont loin d’occuper les premiers rôles dans le livre. Pensez-vous que c’est en accord avec leur place réelle dans l’hôpital ?

B.P. : Il y a tellement d’intervenants dans un hôpital. Je pense effectivement que les médecins sont des acteurs parmi d’autres. C’est lié à la perte du pouvoir médical. C’est difficile et douloureux pour eux : ils sont considérés par les directions administratives comme des prestataires de services. Et certains se considèrent eux-mêmes de cette manière.

* L’hôpital, le dessous des cartes, de Bertille Patin, Susanna Crossman, Isabelle Ganon, et Caroline Ruiller. Les Etudes Hospitalières, 2015. 402 pp, 24 €

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

carton rouge

Pour le Medef, les médecins devraient être plus contrôlés, pour faire baisser le nombre d'arrêts maladie. La CSMF s'étrangle...  

une longue attente pour exercer

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.