Les internes et l'HAD : coup de foudre à Lorient

Partenariat entre l'ISNI et la FNEHAD

A l’occasion des Universités d’été de l’HAD, la FNEHAD et l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) ont signé un partenariat afin de renforcer les liens entre l’hospitalisation à domicile et les futurs médecins.

L'HAD a la cote chez les étudiants ! Ce jeudi, lors de ses Universités d’été à Lorient, le Dr Elisabeth Hubert, Présidente de la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (FNEHAD) et Olivier Le Pennetier, Président de l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) ont signé un partenariat. L'objectif : renforcer les liens entre cette forme d'hospitalisation et les futurs médecins. C'est l'histoire d'un coup de foudre. 

L'ISNI tresse des lauriers à l'HAD 

Pour ces internes en médecine, « faire son stage en hospitalisation à domicile c’est (...) l’opportunité de se former à une prise en charge alliant exigence des soins hospitaliers et spécificité du domicile, en coopération avec de nombreux acteurs du parcours du patient ».

« C’est faire aussi l’apprentissage d’une pratique exigeante et inédite de la médecine, enrichissante quel que soit le mode d’exercice du futur praticien », poursuit l'ISNI dans un communiqué. Par ailleurs, la FNEHAD et les carabins se félicitent de deux avancées récentes qui vont booster à l'HAD l'internat.

Concrètement, ça change quoi pour les internes ?

Il s'agit d'une part de la participation nouvelle des établissements d’hospitalisation à domicile au sein des commissions de subdivision «  accompagnant une dynamique de développement des terrains de stage d’internes en HAD »(1). D'autre part, de l'introduction dans la réforme du 3e cycle des études médicales de la nécessité pour les internes de mieux connaître la place de l'HAD dans l’offre de soins ainsi que ses modalités de prescription (2).

Et le partenariat entre les deux organisations s’inscrit clairement dans le prolongement de ces évolutions. Il prévoit en effet de renforcer les coopérations locales entre les établissements d’HAD et les internes ; de travailler au développement des terrains de stage en HAD ; et de mettre en place des actions communes de communication à destination des jeunes professionnels. L'histoire d'amour entre les deux tourtereaux démarre sous les meilleures auspices. 

(1) Arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine.

(2) Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d’études spécialisées et fixant la liste de ces diplômes et des options et formations spécialisées transversales du 3e cycle des études médicales.

Source: 

Bruno Martrette-Gomez

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Allier sport et médecine d'urgence

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.