Les formateurs, enseignants de demain ?

Le Dr Francois Lecomte évolue dans le monde de la simulation depuis une dizaine d'années. D'abord comme facilitateur lors de séances sur mannequin haute fidélité, puis comme formateur de formateur.

Depuis le rapport de la HAS en 2012, il est obligatoire d'avoir suivi une formation spécifique pour pouvoir organiser des simulations. « Il m'arrive de rencontrer des personnes qui faisaient de la simulation dans leur coin depuis quelques années, et qui réalisent qu'ils ont pu faire parfois plus de mal que de bien, parce que leur technique de débriefing n'était pas adaptée ». Le Dr Guillaume Der Sahakian a participé dès la première année au DU mis en place par le Dr Lecomte à l'université Paris-Descartes. « Plus tard, je me suis mis à exercer à Orange. On m'a regardé avec des gros yeux quand j'ai proposé de monter un centre de simulation » raconte-t-il. Après avoir trouvé des financements, acheté le matériel nécessaire et mis des locaux en place, une équipe de formateurs a été créée en janvier 2014 : 5 médecins et 5 infirmiers. Dès le mois d'après, 2 séances avec 15 participants étaient organisées chaque mois. « On forme des gens sur toute la région et de toute profession de santé. Même les brancardiers m'ont demandé s'ils pouvaient venir prochainement » se réjouit Guillaume, devenu directeur médical du centre, le CESIM84. « Pour moi la simulation n'est pas une mode ». Il veille à ce que, comme en aéronautique, les compétences des personnels de santé soient sans cesse mises à jour et révisées.

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.