L’AP-HP recrute : votre volonté, leur fierté ?

Les hôpitaux parisiens annoncent qu’ils souhaitent recruter 230 personnes, uniquement pour les urgences. Une annonce qui plaît aux syndicats, mais qui ne suffira sans doute pas.

Au moins 700 équivalents temps plein. C’était le volume de recrutements demandé par le collectif Inter-urgences et les syndicats hospitaliers pour les services d’urgences de l’AP-HP. Une demande baissée à 360 après un calcul des besoins, établissement par établissement. L’AP-HP en propose 230.
 
La direction rajoute en effet quelques boni aux primes déjà décidées : elle propose d’intégrer les personnels non médicaux aux comités de pilotage des urgences. Et, outre les 30 emplois déjà verrouillés, elle propose de créer 200 postes supplémentaires. Donc 230 emplois au total.

Début de la fin ?

Une annonce qui ressemble à un premier pas vers l’apaisement. Mais si le collectif reconnaît des « avancées » en Île de France, il souhaite que des mesures soient prises à plus haut niveau pour garantir la pérennité des services d’urgences dans tout le pays. Car aux dernières nouvelles, ce sont 149 services qui sont en grève.
 
Les grévistes aimeraient des décisions nationales pour garantir des embauches et la sécurité du personnel, réduire les suppressions de postes, mais aussi pour garantir des lits d’aval. L’AP-HP tente d’y répondre notamment en s’associant à l’Agence régionale de santé pour créer un contrat « zéro brancard ». La contestation a commencé à Paris avant de s’étendre sur l’ensemble du territoire. Espérons que ces avancées annoncent un dénouement, alors que les galères de l’été se rapprochent.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un urgentiste intérimaire s'est vu offrir 2200 euros pour une garde de 24 heures à Mulhouse. 
Le président de la République Emmanuel Macron a rendu une visite surprise aux personnels de l'hôpital La Pitié Salpêtrière (Paris, AP-HP). Il a été...
Interprétée par le médecin Sabrina Ali Benali, la parodie de la chanson  « Balance ton quoi » d’Angèle, qui épingle les effets d’annonce de la...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.