La part belle avec le temps partiel

La maternité, une clé pour accéder au temps partiel ?

Article proposé avec le soutien de la FHF (Fédération hospitalière de France)

 

« La maternité, une clé pour accéder au temps partiel »

 

Vrai !

Après une grossesse, une praticienne hospitalière, y compris contractuelle, peut travailler à 80 % et percevoir un complément de salaire jusqu’à la 3e année de l’enfant.¹

 

MAIS ATTENTION…

Tout praticien hospitalier peut solliciter un temps partiel de manière provisoire ou permanente.

Seule la situation de maternité permet l’accès à ce dispositif avec complément de salaire par la CAF.¹

 

« 4 médecins hospitaliers sur 10 travaillent à temps partiel »

 

Vrai !

39 % du personnel médical hospitalier travaille actuellement à temps partiel.²

 

MAIS ATTENTION…

Ce chiffre comprend des médecins exerçant une activité mixte, hospitalière et libérale par exemple.

Ainsi, seule une part de ces 39 % travaillent réellement uniquement à temps partiel.

Et en 2013, 10,3 % des médecins hospitaliers avaient une activité mixte comptant 68,6 % de libéraux hospitaliers.³

 

 

MORALITÉ…

Pour vivre sa maternité avec sérénité, rien de tel qu’un temps partiel ! Garder du temps à soi, avec des revenus complémentaires, c’est un réel avantage de la fonction publique hospitalière.

Source: 

¹www.snphpu.org/docs/Themes/docs/20081016_LESCONGESDUPRATICIENHOSPITALIER.pdf
² Données FHF
³ Atlas de la démographie médicale en France, CNOM, 2013.

Portrait de La rédaction
article du WUD 13

Vous aimerez aussi

A l'Hôpital Paul Guiraud (Villejuif)
T’as l’air malade
« Un statut qui nous coupe de beaucoup de talents »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.