La déclaration de guerre de l'Etat aux libéraux

Le tiers-payant généralisé ou la colère de Patrick Gasser

La grogne monte parmi les libéraux et les syndicats de médecins ne sont pas en reste. Patrick Gasser, président de l'Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF), est très remonté contre la loi de santé concoctée par le gouvernement. Dans une interview avec What's Up Doc, il livre son sentiment profond : il s'agit ni plus ni moins d'une « déclaration de guerre de l'Etat vis-à-vis des professionnels de santé libéraux ».

Une mesure en particulier cristallise la colère des confrères : le tiers-payant généralisé. « C'est une erreur et nous n'en voulons pas, martèle Patrick Gasser. Tous les syndicats médicaux s'y sont opposés et pourtant on ne nous a pas écoutés. Pas une ligne de la loi n'a été modifiée ». Il craint notamment des ratés dans les paiements, comme ceux qui ont affecté les rémunérations sur objectifs de santé publique (ROSP). « Une partie de nos collègues n'ont toujours rien reçu, notamment les plus jeunes. Que se passera-t-il s'il y a un bug avec le tiers-payant et qu'on n'est pas payés pendant 6 mois ? »

De plus, il estime qu'« un acte qui n'est pas payé n'a pas de valeur, surtout en France. Le ministère nous renvoie à des expérimentations d'autres pays, mais ils n'ont pas la même sociologie, donc ce n'est pas comparable ». Pour lui, il serait préférable de développer le tiers-payant social, « pour les retards de prise en charge pour les étudiants par exemple ».

« Etatisation rampante », tentative de régulation « détournée » de l'installation, institutionnalisation du testing... A suivre : dans les prochaines actus, Patrick Gasser détaillera pour What's up doc tout ce qu'il dénonce dans la future loi de santé, et ce que prévoit son syndicat à la rentrée !

Source: 

A.-G.M.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dans le JO du jour, une série de textes étend la liste des actes techniques, prescriptions et champ d'intervention des infirmiers en pratique avancée...
Mais surtout ils sont inquiets !
Angoisse et colère sur l’avenir des règles du jeu

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.