La CSMF ne veut pas du diplôme portugais

Peut on vraiment lutter contre le droit européen ?

La Confédération des syndicats de médecins français (CSMF) ne voit pas d’un très bon œil l’ouverture d’une formation médicale par l’université Fernando Pessoa (université portugaise installée sur le sol français). Nous ne pouvons qu’être d’accord avec cette position. Dans un communiqué de presse, la CSMF s’insurge en rappelant que "Le bail des locaux actuels dans lequel il se trouve a été dénoncé par les pouvoirs publics en raison de l’absence des autorisations d’enseigner". Le syndicat "appelle le Gouvernement à prendre des mesures énergiques pour mettre un terme à l’aventure hasardeuse de PESSOA".

Il est bien normal que la CSMF s’insurge, mais la bataille contre les vices de forme n'a qu'un temps. Nous ne pouvons malheureusement pas attendre une réponse du gouvernement : C’est le droit européen qui prime !

D’une manière ou d’une autre, il faut s’attendre à voir fleurir des diplômes étrangers de médecine en France. Après le Portugal, il est probable que d’autres pays vont se lancer dans l’expérience. La seule opposition qu’il nous reste est de sélectionner les médecins sur leur véritable compétence : les hôpitaux vont-ils préférer la compétence ou les bas salaires de ces sous-diplômes ?

Affaire à suivre… 

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

#BalanceTonHosto version Quartiers Nord
C'est fait : la procédure de choix des internes s'est close le 24 septembre dernier. La psy enregistre une contre-performance, tout comme la santé...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.