Inserm : Yves Lévy s’en va comme un prince

I quit !

Le PDG de l’Inserm a renoncé à sa candidature pour un second mandat. Les critiques d’éventuels conflits d’intérêts ont sans doute eu raison de ses intentions.

L’Inserm a annoncé que son président actuel, Yves Lévy, ne sera pas candidat à sa propre succession. En place depuis 2014 mais dans la tourmente depuis la nomination d’Agnès Buzyn, il aurait retiré sa candidature.

Le lien marital qui l’unit à la ministre de la Santé avait laisser planer le risque de conflits d’intérêts. Le décret publié à l’arrivée d’Agnès Buzyn au gouvernement la décharge de la tutelle de l'institut, mais n'a pas suffi à faire taire les critiques.

Matignon a publié ce lundi un communiqué remerciant Yves Lévy « pour son action à la tête de l’Institut ». « Depuis son arrivée en 2014, Yves Lévy aura impulsé une nouvelle dynamique afin de répondre aux défis de la révolution biologique et technologique et de renforcer les positions de la France dans la recherche en santé au niveau international ».

Gloubi-boulga de communication

Yves Lévy exerce déjà au-delà de son mandat originel depuis le 12 juin, le temps de la nomination de son successeur. Il y restera encore un peu. « Il reste en charge de l’intérim à la tête de l’Inserm, dans les conditions définies lors de la formation du Gouvernement », poursuit le communiqué. Sous-entendu, sans la tutelle de la rue Duquesne ?

Une procédure de recrutement est engagée. Six candidats – dont les identités sont restées confidentielles pour moitié – ont été auditionnés le 21 juin dernier par une commission chargée de la nomination, et la compétition semblait approcher de la finale. Une finale sans Yves Lévy d’ailleurs, d’après nos informations. Le PDG se retire, mais a peut-être été gentiment reconduit à la sortie de la boîte. Point de favoritisme au Gouvernement ! Ça n'est pas le moment...

De manière étonnante, le communiqué de Matignon laisse également entendre que la procédure pourrait repartir de zéro : « Le processus de recrutement du PDG de l’Inserm sera relancé dans les prochaines semaines ». Philippe Froguel, le seul candidat à avoir communiqué avec Jessica Zucman-Rossi, semble le confirmer sur Twitter.

 

Crédit photo : Kevin Harber/Flickr

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

« Le personnel hospitalier est précipité dans une situation de pays du tiers-monde »
Conséquences médicales du séisme électoral

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.