GREVE GENERALISEE DES BLOCS OP.

A partir du 12 nov, l'UCDF annonce l'arrêt national des blocs opératoires, partout en France

C'est dans une ambiance chaude, endiablée que la réunion extraordinaire de cet après-midi, à la maison de la Chimie à Paris, qui réunissait des centaines de chirurgiens, a conclu "NON au dirigisme tout azimut de le CNAM". A partir du 12 nov, l'UCDF annonce l'arrêt national des blocs opératoires, partout en France pour manifester le mécontentement de la profession à l'encontre de la politique des négociations conventionnelles qui se joue en ce moment sous nous yeux.

Le déconvenitonnement massif, une arme redoutée et redoutable, a été évoqué comme une possibilité ultime de l'escalade au conflit, mais reste, pour l'heure, de second recours.

Pas moins de 250 médecins, essentiellement des chirurgiens d'Ile de de France étaient présents. Une mobilisation que l'on peut juger timide, du reste, étant donnés les enjeux de notre profession. Mais comme toujours, l'unanimité n'est pas ce qui se caractérise le plus notre corporation... Malheureusement pour nous... Fort heureusement pour la CNAM ou le Ministère qui auront tôt fait de jouer de notre désunion pour arriver à leur fins grâce à nos divisions.

Toujours est-il que les discours sentaient l'agacement et l'exaspération face à la situation que nous vivons. Les portes-paroles des jeunes, représentant l'ISNIH et l'INSCCA, annoncaient leur capacité de mobilisation importante en cas de besoin de stimulation des troupes... Espérons... Car l'on sait de l'histoire, qu'il n'est pas toujours évident de bien faire passer le message.

Après 4h de discussions interrompues qui révélaient tout de même l'acharnement à vouloir sortir de cette crise de secteur, l'assemblée s'étant entendue sur l'annonce, dès lundi prochain, de l'arrêt des blocs, des programmations et des consultations à partir du 12 novembre, il a été acté d'appeler à un nouveau rassemblement, plus transdisciplinaire, plus grand, plus fort le 20 octobre 2012 au même endroit, maison de la Chimie, à Paris.

Qu'on se l'dise !
Qu'on se l'dise !

Planète Med infos

Source: 

Planetemed

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ainsi que le nombre de médecins concernés !
Et surement pas des difficultés de l'accès aux soins...
La voix de la raison sera-t-elle entendue ?

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.