Enquête : quel est l’impact de la révolution technologique sur vos métiers ?

Le think tank #Leplusimportant lance auprès des professionnels de sante une vaste enquête pour recueillir leur avis sur les adaptations indispensables des métiers de santé à la révolution technologique en cours. 

Demain, les diagnostics médicaux seront-ils effectués par une IA (intelligence artificielle) ? Les patients seront-ils auscultés ou soignés par des robots ? A quoi servira le médecin ? Comment IA numérique et robotique vont-elles transformer les métiers, les pratiques, les compétences requises des médecins ? Seront-ils déclassés, déshumanisés, ou au contraire libérés ou augmentés ? Ces questions ne sont pas issues d’un roman d’anticipation, mais sont au cœur de la réflexion d’un think tank, #Leplusimportant, qui vient de créer un pôle dédié à la santé. Association indépendante fondée en 2017, #Leplusimportant « a pour ambition d’éclairer l’impact des disruptions technologiques sur les métiers, les compétences et parcours professionnels de demain », apprend-on dans un de leurs communiqués.

Rassemblant des experts et professionnels de tous horizons, professionnels de santé, directeurs d’hôpital, fonctionnaires d’ARS, consultants, experts du numérique, industriels, membres de cabinets ministériels, … #Leplusimportant a pour objectif est de formuler des propositions opérationnelles et développe pour cela une approche documentée, indépendante et résolument innovante.

20 propositions concrètes

Pour préparer les étudiants et professionnels de santé à la révolution numérique à venir, #Leplusimportant a formulé une série de 20 propositions concrètes qu’il soumet aujourd’hui au débat public.

Transformer le modèle de recrutement et de formation initiale fait partie des priorités de #Leplusimportant. Il n’hésite pas à proposer une réduction drastique de la formation initiale des médecins, en contrepartie d’un DPC rénové et boosté, une diversification des sources de recrutement et un accompagnement spécifique des formateurs pour les mettre à l’heure des disruptions tech…

Pour les professionnels en activité, #Leplusimportant insiste sur la transformation des compétences des professionnels de santé et propose de l’inscrire dans le dialogue social au sein des établissements et services de santé ou encore d’instaurer le monitoring inversé : quand les plus jeunes apprennent aux anciens…

En complément du soutien aux professionnels dans l’adaptation de leurs métiers aux nouvelles technologies, le think tank prône une révolution institutionnelle : ajustement des rémunérations d’actes « pour éviter le maintien d’actes réalisables par des machines et faciliter les délégations de tâches », aides aux investissements des médecins dans l’innovation, et « définition de la feuille de route d’évolution des modalités et des outils de régulation du ministère et des agences sanitaires ».

Participez à l’enquête

 

Résolument engagé dans une démarche de co-construction, #Leplusimportant met en débat ces 20 propositions au travers d’une enquête ouverte à laquelle vous êtes invités à participer

Les résultats de cette enquête seront rendus publics à l’occasion du séminaire national de travail organisé le 7 février par #Leplusimportant sous le haut patronage et en présence de la ministre Agnès Buzyn, réunissant 80 acteurs pour confronter les points de vue entre patients, professionnels de santé, autorités publiques, industriels et représentants syndicaux.

Vous voulez participer à la réflexion sur la transformation technologique et numérique des métiers de la santé ? Participez à l’enquête !
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La médecine directement concernée
Préparez-vous à subir la concurrence des machines…

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.