ECNi : le CNG fait tout pour éviter le retour au tout-papier

Des solutions qui font appel aux étudiants

C'est officiel depuis mardi, les candidats aux ECNi auront finalement accès aux textes sur papier pour l'épreuve de LCA. Mais le CNG est également inquiet concernant l'utilisation des tablettes pour les autres épreuves. Parmi les solutions pour éviter le retour au papier : le recours au matériel perso et à l'ingéniosité des étudiants.


Les craintes de nombreux externes semblent se réaliser : les ECNi, qui devaient cette année se dérouler entièrement sur tablettes, n’auront pas lieu telles que prévues. Mardi dernier déjà, le Centre national de gestion (CNG), chargé d'organiser les épreuves, rétropédalait en annonçant que les étudiants auraient accès aux textes sur papier pour l'épreuve de LCA. Mais, contacté par la rédaction, un conseiller de la présidente du CNG qui souhaite rester anonyme révèle que l'incertitude pèse également sur les autres épreuves.

« Nous ne sommes pas certains d'avoir une connexion wifi suffisante dans toute les UFR », explique ce fonctionnaire. « Par ailleurs, nous avons réalisé que le modèle de tablette choisi risque de ne pas pouvoir tenir le coup avec trois jours d'utilisation intensive ».

Solutions envisagées

Notre source précise que les équipes du CNG planchent déjà sur différents moyens de s'assurer du meilleur fonctionnement des logiciels requis et des moyens numériques nécessaires. Parmi les options envisagées : sollicitation de présentateurs privés, partenariat avec Apple qui imposerait aux facultés de médecine de recourir dorénavant à leurs matériels pour s'équiper, et même recours aux tablettes personnelles des étudiants...

Mais la solution la plus audacieuse serait de chercher la ressource en interne. Autrement dit, que des étudiants de 6ème année suffisamment geeks apportent eux-mêmes la solution, avec une carotte à la hauteur de l'enjeu : + 500 places au classement national par épreuve réussie sur le plan technique ! Compétition oblige, au diable la solidarité, certains étudiants auraient déjà fait savoir qu'ils seraient disponibles si cette proposition devenait officielle...

Source: 

Jean-Victor Blanc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un outil pour se rappeler
Et pourquoi pas, la gériatrie ?
Il n'y a pas que PubMed dans la vie, il y a EM Premium aussi !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.