Déserts médicaux : Laurent Wauquiez drague les jeunes médecins

`A grand renfort de cash

La région Auvergne-Rhône-Alpes se lance à l’assaut des déserts médicaux. Son président Laurent Wauquiez a annoncé lundi de nouvelles mesures pour attirer les jeunes médecins dans les territoires les moins couverts médicalement.

« Devenir la première région de France contre la désertification médicale », c’est l’ambition affichée par Laurent Wauquiez, président de cette désormais grande région. Et au regard des chiffres régionaux, on comprend mieux pourquoi : 1 médecin sur 5 a plus de 60 ans et « de nombreux territoires font face à une pénurie importante en matière d’accès aux soins », explique la collectivité.

300€ de plus pour les CESP

Pour attirer une nouvelle générations de médecins, Laurent Wauquiez fait chauffer la planche à billets. La région augmente le montant de la bourse bénéficiant aux internes en médecine générale, qui passe de 400 à 500€ et souhaite en attribuer à 150 internes cette année. En contrepartie, il faut effectuer son stage dans une zone sous-dense. Les étudiants de Clermont pourront y prétendre pour la première fois.

Mais ce n’est pas tout ! M. Wauquiez s’empare des Contrats d’engagement de service public (CESP) - qui permettent d’obtenir une bourse de 1 200€ par mois, en contrepartie d’une installation pour au moins 2 ans en zone sous-dense - pour y rajouter 300€ par mois si vous choisissez l’Auvergne-Rhône-Alpes. Le dispositif, qui porte le doux nom de « présence régionale », sera attribué à 35 étudiants par an. La générosité du président de région a quand même ses limites…

Un pari gagnant-gagnant ?

Côté com’, on veut attirer les jeunes médecins, et il faut que cela se sache ! Dans une vidéo, on découvre Jonathan, un jeune MG qui se plaît dans sa maison de santé flambant neuve, ou Clémentine, une jeune interne en 4ème semestre de médecine générale pour laquelle la collectivité finance les trajets pour venir au cabinet. La chance…

On l'a compris, Laurent Wauquiez a besoin des jeunes médecins, et il compte les gâter pour les attirer. C’est un pari gagnant-gagnant pour l’ancien-ministre des étudiants, aujourd’hui candidat à la présidence du parti Les Républicains. Suivez mon regard, ou plutôt… le sien !

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Mais avec le beurre, l’argent et le reste
Le 24 avril à Caen, le Groupe Jeunes de la SFAR (société française d'anesthésie-réanimation) avec l’aide leur société savante, organise pour la 4e...
Les internes de Lyon travaillent jusqu'à l'épuisement.
Après les résultats de l'audit mené à l'AP-HP sur le temps de travail des internes, c'est le syndicat des internes de Lyon (SAIHL) qui révèle, dans...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.