Des alliés pour bien s'installer

Après l’organisation du départ de l’hôpital décrite dans notre l’épisode 1 de notre série (Cf WUD #45), il faut prévoir l’installation. Pour cela, réfléchir seul, c’est bien. À plusieurs, c’est mieux… Place à l’épisode 2 !

Pour ceux qui vont sortir de l’univers familier qu’est l’hôpital pour entrer dans le monde du libéral, c’est un changement de paradigme ! Ce nouveau rôle de chef d’entreprise nécessite de s’appuyer sur de précieux soutiens, de nouveaux partenaires que sont les professionnels de la compta, du droit, de l’immobilier et du financement. Qui sont-ils et à quoi vont-ils vous être utiles ?

L’avocat 

Vous pourrez vous appuyer sur l’expérience et les conseils d’un avocat. Celui-ci/celle-ci vous conseillera sur le volet juridique et contractuel de votre sortie de l’hôpital, et préparera avec l’expert-comptable les statuts d’éventuelles sociétés à constituer. Par son expérience, l’avocat peut vous soutenir sur l’ensemble de votre projet. Quand on envisage de s’associer, il est fondamental de préparer aussi bien son « entrée » dans la société que sa « sortie ». Et pour cela, il est essentiel qu’un expert juridique vous accompagne.

L’expert-comptable

Puis vous devrez vous rapprocher d’un expert des chiffres et de la fiscalité, c’est-à-dire un expert-comptable. Du fait de son expérience, il saura réaliser des prévisionnels de votre chiffre d’affaires, de vos charges et de votre bénéfice. C’est avec lui que vous optimiserez vos revenus et convaincrez les banques de vous prêter des fonds pour votre installation.

Le banquier

Le banquier sera également une des pierres angulaires de votre projet car c’est grâce à lui que vous obtiendrez les fonds nécessaires à son lancement. N’hésitez pas à solliciter plusieurs banques. Ceci vous permettra de négocier des conditions plus avantageuses tant sur les taux proposés pour l’emprunt que sur les garanties (caution, hypothèque, privilège du prêteur de deniers). Là encore, côté juridique, l’accompagnement de votre avocat vous permettra de négocier au mieux avec les banques.

Le notaire

Si vous envisagez d’acheter vos locaux dans le cadre de votre installation, vous aurez également affaire au notaire du vendeur et dans ce cas, je vous recommande de prendre votre propre notaire – ce n’est pas plus cher mais au moins vos intérêts seront représentés. Votre chemin croisera alors probablement celui d’un promoteur ou d’un agent immobilier, qui vous proposera un local vendu sur plan (vente en l'état futur d'achèvement, ou VEFA), ou un bien ancien. Ne négligez pas l’importance de l’emplacement lors d’un achat immobilier.

L’assureur

Enfin, votre assureur devra assurer votre responsabilité civile, mettre en place un contrat de prévoyance et assurer vos prêts (en cas de délégation d’assurance, c’est-à-dire si vous choisissez de ne pas prendre l’assurance proposée par la banque à laquelle vous avez emprunté les fonds).
 
Vous voilà bien entouré(e), je vous retrouve dans le prochain numéro de WUD pour poursuivre les étapes de votre installation !
 

Portrait de Julie Kappler
article du WUD 46

Vous aimerez aussi

De plus en plus de jeunes médecins optent pour un exercice mixte, qui associe le libéral et l’hôpital. Focus sur les différentes formules.
La baisse du nombre de médecins libéraux est généralisée en Île-de-France, toutes spécialités et tous départements confondus, selon les dernières...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.