Commentaires de patients en ligne : les médecins canadiens se font aider

Faut-il avoir peur des internautes-patients ?

En France, la notation en ligne des médecins par leurs patients est très peu développée. Les quelques sites qui ont tenté de s’implanter sur le modèle des géants américains comme rateMDs.com ont capoté. Et les commentaires d’utilisateurs de Google Maps ou de Yelp sont très rares en ce qui concerne les cabinets libéraux.

Ce qui ne veut pas dire qu’un TripAdvisor sanitaire ne verra jamais le jour dans l’hexagone : de l’autre côté de l’Atlantique, la notation en ligne est devenue aussi courante pour les médecins que pour les restaurants, et les praticiens sont obligés de gérer activement leur réputation sur Internet.

La Canadian Medical Protective Association (CMPA), le plus grand assureur pour médecins au pays de l’érable, a même décidé de fournir à ses clients une aide pour gérer les problèmes qu’ils pourraient avoir avec les sites de notation spécialisés sur la santé.

Les assurés peuvent bénéficier des conseils d’un expert, et même d’une assistance pour faire retirer d’éventuels commentaires diffamatoires (pourtant peu fréquents). Mais avant d’en arriver à de telles extrémités, la CMPA conseille aux médecins de suivre attentivement ce que l’on dit d’eux sur la toile, et de prendre en compte les commentaires pour améliorer ce qui peut l’être. Car enfin, Internet peut être un moyen plus efficace qu'un miroir pour savoir si son attitude est adaptée...

La plupart des critiques des internautes portent d’après l’assureur sur des éléments tels que le temps d’attente, l’accueil, l’amabilité… Beaucoup de litiges médecins-patients pourraient être évités par une meilleure communication, et les sites de notation incitent donc les médecins à améliorer l’expérience du patient.

Sur Internet comme en santé, l'évaluation est un outil trop souvent délaissé. Accepter ce principe permettrait en plus de créer des grilles de notations alliant qualités technique, clinique et humaine !

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dérive à la « Truman show » ou progrès thérapeutique ?
En direct de la blogosphère
Le mois d’août sur le blog de Baptiste Beaulieu

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.