#CDOMduWebe2018 : candidatures en pagaille

On se présente et on craque son slip

« Tous en kilt et on s’caresse ». Voici ma profession de foi préférée pour les élections au CDOM du Webe 2018, c’est celle de Seuss. Mais, en même temps, difficile de choisir. Les candidatures sont toutes bonnes.

Et les élections ont du succès. Lancée il y a à peine une semaine, la campagne a déjà mobilisé. Peut-être plus que les élections officielles de l’Ordre, d’ailleurs… Tout se passe sur Twitter, où les candidats rivalisent de belles promesses.

 

Fumez la moquette des cabinets de MG

Mimiryudo promet ainsi de promouvoir le Rhinohorn, « pour s’en mettre plein le nez », Deepdeep assure qu’avec elle, ça sera « Frites, welsh, maroilles et vitamine D » et Rachti milite pour dire « Stop aux RDV le mercredi matin, c’est le mardi qu’il y a les meilleurs films ».

 

D’autres surfent à leur manière sur des sujets plus politiques. « Plus besoin de flouze avec le secteur 12 » pour Armance, « chaque MG aura le téléphone de chaque spé du CHU » avec DocFromMars, et Mahler votera pour « la légalisation des arrêts de travail antidatés ».

SuperDocteur veut quant à lui bouter « les déserts hors de France » et « Soulager les distraits qui ne regardent pas où ils s’asseyent », et MW dit « non à la moquette dans les cabinets de MG ».


Esprit carabin, tranquillou

Tout est parti d’une blague entre confrères, explique le Dr Christian Lehmann à l'origine de la campagne et qui y prend largement part. « Avec quelques médecins, nous échangeons de manière informelle sur des questions administratives ou médicales. Au fil du temps, nous avons développé des liens de camaraderie et au moment du lancement des élections ordinales (les vraies, cette fois, ndlr), certains se sont posés la question de se présenter. Ils ont sondé nos avis sur leurs professions de foi. On s’est retrouvés à faire quelques affiches, et c’était parti ».

Ils ont rallié quelques médecins (et peut-être d'autres) avec des programmes politiques objectivement solides. Malheureusement pour tous ces candidats, personne ne sera élu. « Nous refusons de passer à la phase B de l’élection, ce qui pourrait être possible avec des sondages sur Twitter », note le Dr Lehmann.

Quitte à se faire entuber…

« La campagne n’a pas d’intérêt en soi, mais elle n’est pas dénuée de sens : elle a le mérite de montrer que, même si les médecins se fritent souvent sur certains sujets, il y a une vraie communauté sur Twitter », ajoute le MG twittos. Si les messages ne dérapent pas, c’est aussi parce que cette communauté est bienveillante et que, même sans règle, c’est la gentillesse et l’autodérision qui règnent, ajoute-t-il.

Entre absurde, parodie et quelques private jokes, tout reste en effet bon enfant. Les candidatures restent ouvertes. Chacun peut faire son affiche avec le logiciel gratuit snapseed, la partager sur Twitter avec le #CDOMduWebe2018 ou @CDOM_du_WEBE et l’envoyer au contact du site qui rassemble les meilleures affiches.

Je vous quitte avec la profession de foi de L’intern(é)e, qui résume à mon avis l’esprit de la campagne.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

En direct de la blogosphère
L’Université d’été de la e-santé 2017

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.