Cas de contamination en hausse : nouveau coup d’accélérateur

Article court Article court

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. Et on ne finira pas l’année sur une note positive.

Cas de contamination en hausse : nouveau coup d’accélérateur

Les bonnes nouvelles sont reportées à 2022 (on l’espère en tous cas). En semaine 51, la circulation du SARS-CoV-2 a fait une fulgurante ascension avec +50% au compteur selon le traditionnel (ou plutôt sempiternel) bilan épidémiologique de Santé publique France. Le taux d’incidence atteignait 833 cas pour 100 000 habitants (vs 554 en S50).

« Après une semaine de stabilisation, les recours aux soins pour suspicion de COVID-19 sont repartis à la hausse en S51 dans les associations SOS-Médecins (4 036 actes, +11%) et aux urgences (9 686 passages, +23%) », détaille l’insitution.

Au 28 décembre, 17 471 patients COVID-19 étaient hospitalisés, dont 3 429 en soins critiques.

En France métropolitaine, le taux d’incidence corrigé était en hausse dans toutes les régions avec une augmentation de 108% en Île-de-France, 20% en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 60% en Corse et 36% en Auvergne Rhône-Alpes.

« En Outre-mer, le taux d’incidence restait élevé à La Réunion (669, +15%) et était en forte augmentation en Guadeloupe (206, +220%) et à Mayotte (113, +194%). Il s’élevait à 258 (+38%) en Martinique. Les taux de nouvelles hospitalisations étaient en hausse à La Réunion et en Guyane. »

Retournement de situation du côté des variants. Après le règne Delta, c’est désormais Omicron qui est majoritaire « avec 62,4% des tests de criblage rapportant des profils de mutation compatibles avec un variant Omicron au début de la semaine 52 (vs 39,4% en S51) ».

Sur le front de la vaccination, au 28 décembre, « 78,7% de la population totale avait reçu une primo-vaccination complète. Chez les 18 ans et plus, 43,7% avait reçu une dose de rappel (80,7% parmi les éligibles à cette date), et cette proportion atteignait 70,6% chez les 65 ans et plus (87,9% parmi les éligibles à cette date) ».

Les gros dossiers

+ De gros dossiers