Alzheimer : le donanemab, nouveau traitement en intraveineuuse, en voie d’être autorisé aux USA, malgré de graves effets secondaires

Article Article

Un comité consultatif d'experts américains a recommandé lundi l'autorisation d'un nouveau traitement contre Alzheimer développé par le groupe pharmaceutique Eli Lilly, ouvrant la voie à une décision favorable des autorités sanitaires.

Alzheimer : le donanemab, nouveau traitement en intraveineuuse, en voie d’être autorisé aux USA, malgré de graves effets secondaires

Onze experts indépendants, réunis à la demande de l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour examiner les données de l'essai clinique, ont unanimement estimé que le donanemab était efficace chez les patients à un stade peu avancé de la maladie.

Ils ont également estimé, lord d'un seconde vote, que les bénéfices du traitement l'emportaient sur ses risques.

L'une des expertes, Sarah Dolan, a jugé qu'il existait un besoin "immense" de nouveaux traitements, même si les patients et médecins devront recevoir "beaucoup d'informations" sur celui d'Eli Lilly afin d'assurer un bon suivi.

Plusieurs experts ont toutefois regretté le manque de données sur certaines populations au sein de l'essai clinique, notamment chez les Afro-Américains.

La FDA n'est pas tenue de suivre l'avis du comité, mais il est rare qu'elle ne le fasse pas.

Des effets secondaires très grave lors d'un essai clinique

Le médicament appartient à une nouvelle classe de traitements contre Alzheimer qui concentrent actuellement les espoirs des patients et de leurs familles.

Le donanemab est administré par intraveineuse et s'attaque aux plaques dans le cerveau de patients atteints d'Alzheimer, appelées plaques amyloïdes.

Lors d'un essai clinique, le donanemab a montré ralentir la progression de cette maladie dégénérative, tout en provoquant de graves effets secondaires chez certains patients, comme des hémorragies cérébrales.

La FDA avait retardé au printemps l'autorisation attendue du traitement afin de se pencher davantage sur les données et convoquer ce comité d'experts.

La FDA ne veut pas reproduire les mêmes erreurs que par le passé

L'action d'Eli Lilly a terminé la journée en hausse lundi à la Bourse de New York.

La FDA a approuvé l'année dernière un autre traitement agissant de façon similaire, commercialisé sous le nom de Leqembi (molécule lecanemab) et développé par Eisai et Biogen.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/sait-enfin-pourquoi-les-femmes-sont-moins-touchees-par-le-parkinson-que-les-hommes

Les décisions de la FDA sur le sujet d'Alzheimer sont particulièrement scrutées depuis la polémique autour d'un premier traitement de cette classe, l'Aduhelm de l'entreprise américaine Biogen, dont l'autorisation en 2021 selon une procédure accélérée avait été très critiquée. L'Aduhelm a depuis été retiré du marché.

La recherche dans la lutte contre Alzheimer a stagné durant des décennies et l'Aduhelm était alors le premier traitement approuvé contre la maladie depuis 2003.

Avec AFP

Les gros dossiers

+ De gros dossiers