Agnès Buzyn chahutée par les militants anti-VIH

9ème conférence mondiale sur le sida à Paris

La Ministre de la Santé ouvrait hier soir la 9ème conférence mondiale sur le sida à Paris. De nombreux activistes et associations anti-VIH ont manifesté leur mécontentement. En cause : l’absence remarquée d’Emmanuel Macron.

« Honte à Macron », « Macron complice du Sida ! » Hier soir, notre Ministre de la Santé n’avait pas la salle de son côté. Vers 20h30, au moment de prendre la parole devant plus de 6 000 chercheurs du monde entier réunis pour l’occasion, des militants des organisations Coalition Plus, Act-Up Paris et Aides ont tourné le dos à la scène en brandissant leurs slogans.

Emmanuel Macron absent, une baisse des dotations publiques au fonds global contre le VIH, des coupes budgétaires annoncées dans la recherche, la pilule ne passe pas. Agnès Buzyn, représentant le Président de la République - qui a lui décliné l’invitation, a dû se démener tant bien que mal : « Je pense que la lutte contre le sida n’aurait pas été la même sans les militants, donc merci à eux », leur a-t-elle répondu, en les faisant applaudir.

Dans un communiqué publié dans la soirée, les associations ont dénoncé de leur côté « l’absence du nouveau Président français à cette conférence majeure (qui) sonne comme une marque de mépris pour la lutte menée depuis 30 ans par notre pays contre une pandémie qui a déjà tué plus de 35 millions de personnes. »

La Ministre en sort indemne 

Les activistes reprochent à la France son manque d’implication au moment où la lutte contre l’épidémie de sida fait le plus de progrès. La Ministre de la Santé a reconnu que, dans l'Hexagone, « le VIH ne donne pas de signe de faiblesse. » Elle a ajouté : « la France est complètement engagée dans la réponse contre l’épidémie. »

Et Agnès Buzyn d'enfoncer le clou en rappelant la levée récente de l’interdiction des soins funéraires pour les personnes atteintes du VIH. C'est elle, en effet, qui a mis fin à une discrimination vieille de 20 ans. Pour éteindre définitivement la polémique, Emmanuel Macron recevra ce lundi après-midi, à l’Élysée, la présidente de la conférence ainsi que des personnalités et chercheurs engagés dans la lutte contre le sida.

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.