Village cherche rempla’ désespérément

Dans les forêts de Saulnot (Haute-Saône)

Saulnot, un petit village de Haute-Saône habité par quelques 800 âmes, se cherche désespérément un médecin pour remplacer l’actuel, qui doit partir en retraite. Un véritable appel à se mettre au vert, à prendre (gratuitement) ou à laisser. Mais, qu’attendez-vous ?

En pleine forme, Patrick Laine s’affiche dans Le Parisien avec un polo rose fluo. L'homme est énergique, mais fatigué. Après 35 ans de carrière, ce généraliste aimerait pouvoir partir tranquillement à la retraite couler de beaux jours au soleil. Atteint d’une hernie discale, et victime d'un AVC récemment, il a grand besoin de repos. Sauf que cela fait 2 ans maintenant qu’il espère trouver un rempla’. En vain. 

Et pourtant, le médecin a tout tenté pour s’arracher de ses douze à quinze heures de travail au quotidien. L’année dernière, il a même posté l'annonce suivante sur leboncoin.fr : « Cession gracieuse d’un cabinet médical ». À gagner : les 300 m2 du cabinet et tout le mobilier médical : de la table d’auscultation, au stéthoscope, en passant par le pèse-personne. Mais surtout, le médecin de campagne cède gracieusement l’ensemble de sa patientèle.  

Destockage avant liquidation

Cet acte désespéré constitue bien évidemment un manque à gagner important pour le principal intéressé. « Je préfère faire une croix sur l'argent et trouver un remplaçant que d'avoir sur la conscience tout un village sans docteur », a-t-il expliqué dans le quotidien régional l’année dernière.

Dans ce département de l’Est, qui compte seulement 44 habitants au km2, l'expression de désert médical n'a jamais aussi bien porté son nom. Mis à part le fait que les forêts communales remplacent le sable chaud... Avis aux amateurs ! Et il y a urgence à combler le manque de praticiens, car dans cette localité l’INSEE affiche une pyramide des âges plaçant les ainés sur le podium. Vous l'avez compris, la demande de soins ne manque pas à Saulnot.  

Dernière chance avant liquidation : ce MG de 67 ans au grand coeur a décidé de laisser un appartement à l’heureux médecin qui viendra faire son rempla’. Quand on connait le prix du bâti en Haute-Saône… Enfin, on note également la présence de trois zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) sur la commune : le Marais, la pelouse de la Bruyère et la carrière de Pré Renaud. Un véritable appel à se mettre au vert, à prendre (gratuitement) ou à laisser. Qu’attendez-vous ?!

Retrouvez notre sélection des hotspots du rempla' ici : http://urlz.fr/6mYa

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Anticiper les risques
Le cri du coeur de la CSMF
L’écologie médicale made in USA

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.